Un coup de cœur, une critique, un vœu (1) : Claude Audergon, propriétaire de José fleuriste

3e-avenue
La 3e Avenue, l’exemple par excellence de cette dynamique résidentielle et commerciale qui plaît tant à Claude Audergon. (Photo : archives)

Ils habitent ou ils travaillent dans le quartier. Qu’en aiment-ils, qu’en aiment-ils moins, qu’en aimeraient-ils ? C’est à ces trois questions qu’ils seront invités à répondre dans cette série qui donne la parole à des citoyens, commerçants et membres d’organismes de Limoilou.

José fleuristeAvec sa conjointe Sylvie, Claude Audergon est copropriétaire de José fleuriste, une institution de la 3e Avenue. Ils habitent l’étage de l’immeuble qui abrite la boutique localisée en face de la place Limoilou.

Quel est votre coup de cœur des dernières années à Limoilou ?

Aux plans visuel et démographique, le rajeunissement du quartier ! J’ajouterais aussi son dynamisme locatif à la fois résidentiel et commercial, et également, l’image positive de Limoilou que projettent maintenant les médias. »

Y a-t-il un irritant que vous déplorez comme commerçant ?

Conséquence de la popularité du quartier, la spéculation pour laquelle nos dirigeants ont une part de responsabilité. »

Comme citoyen ou dans vos fonctions, quel souhait formulez-vous pour améliorer la vie de quartier ?

Que l’aspect attractif de notre quartier ne soit pas prétexte à augmenter exagérément les prix du marché de vente de ses immeubles et logements locatifs, incluant l’augmentation conséquente des taxes de la Ville. »

* * *

Vous aussi, vous avez des suggestions pour améliorer la qualité de vie dans le quartier ? Pourquoi ne pas les déposer dans la « boîte à idées » de Votepour.ca, qui recueille et analyse les opinions des Limoulois sur divers sujets ?À lire aussi : José fleuriste : 60 ans d’héritage suisse à Limoilou !

En savoir plus sur...