Un projet de Halte verte pour animer le parvis Saint-Charles

5e-rue-eglise-st-charles
Publicité

Les 14 et 15 mars prochains se tiendront des consultations citoyennes sur un projet de Halte verte appelé à voir le jour cet été sur le parvis de l’église Saint-Charles de Limoilou. À quoi ressemblera-t-il ? Comment l’animera-t-on ? Ce sont à ces questions que les participants seront invités à répondre pour s’approprier le lieu.

Projet à la fois citoyen et communautaire, la Halte verte vise à repenser l’utilisation et le rôle des parvis – en l’occurrence, celui de Saint-Charles de Limoilou – comme espace de rencontres. Lieu largement fréquenté au temps fort de la religion, là où on s’échangeait les nouvelles du quartier, le parvis a l’occasion aujourd’hui de se réinventer afin de se maintenir dans ses fonctions de rassembleur, malgré la fermeture des églises qui s’y rattachent.C’est, du moins, la réflexion que souhaitent mener les organismes porteurs du projet : Espaces d’initiatives, les AmiEs de la Terre de Québec, Craque-Bitume, Limoilou en forme, Société historique de Limoilou, Au coin de ma rue une forêt qui nourrit, et Mères et monde. « Nous croyons que les parvis ne sont pas qu’histoire du passé, mais qu’ils peuvent aussi être des espaces d’utopies où l’on repense, ensemble, notre quartier. »parvisMijotant la chose depuis novembre dernier, ils ont décidé de l’inscrire à l’aune de leurs préoccupations :

Ayant à cœur le verdissement du quartier, l’accessibilité alimentaire et l’implication citoyenne, les différents organismes désirent développer avec les citoyennes et les citoyens un projet de Halte verte sur le parvis », indique-t-on par voie de communiqué.

Maintenant, comment le personnaliser suivant les volontés et valeurs de chacun ? Quels fruits et légumes pourraient verdir le parvis et s’y laisser cultiver ? Quelles activités estivales y programmer ? Autant de questions qui lanceront les discussions des consultations citoyennes. « L’exercice est ici de pousser les limites de notre imagination, pour ensuite la faire atterrir sur papier », propose le comité organisateur.Les consultations ont lieu au Patro Roc-Amadour (2301, 1re Avenue), salle RC-2, le 14 mars à 18 h 30, et le 15 mars à 10 h 30. Ouvert à tous.À lire aussi : Les premières pierres du projet de reconversion de l’église Saint-Charles et Vers une reconversion de l’église Saint-Charles en laboratoire d’innovation sociale et culturelle ?