Carnaval : Tête-à-tête avec la duchesse de La Cité-Limoilou

(Photo : courtoisie)
Photo : courtoisie (Ci-dessous : Photo courtoisie : Frédéric Lavoie)

À l’aube de la 63e édition du Carnaval de Québec, dont le coup d’envoi sera donné ce vendredi, rencontre avec la duchesse de La Cité-Limoilou, Steefy Theetge.

Commençons par faire connaissance : parle-nous un peu de toi.

Je suis une jeune femme qui adore se dépasser et relever des défis. J’ai grandi en partie à Boischatel et en partie à Granby. Je suis revenue pour les études à Québec dans La Cité-Limoilou et depuis maintenant quatre ans, je ne pourrai plus jamais me passer de Québec ! Je suis une fille de communication, peu gênée et très fonceuse. Une activité n’attend pas l’autre ! Je suis toujours prête à donner de mon temps pour mes proches. »

Duchesse du Carnaval de La Cité-LimoilouPourquoi être duchesse du Carnaval ?

Je voulais relever un nouveau défi et ajouter des cordes à mon arc en tant que jeune conseillère en communication. Également, les contacts que l’on se crée et les expériences que nous cumulons en tant que duchesses sont indéniables. Tous pourront mieux me servir dans ma carrière. De plus, pouvoir soutenir une cause était plus qu’important pour moi. Je voulais marquer ma communauté à ma manière. »

Que retiens-tu des duchesses qui t’ont précédée ?

Que le travail d’équipe est plus qu’important ! La duchesse de l’an passé, Joannie, me soutient depuis le début, ce qui fait que j’ai pu bien organiser ma campagne. »

Parle-nous de la cause que tu as choisi d’appuyer dans le cadre de la vente de la bougie.

J’ai choisi d’appuyer la Maison des petites lucioles, une maison de répit pour les jeunes polyhandicapés et les jeunes atteints du syndrome de l’autisme ainsi que leur famille. Il s’agit également d’une maison d’accueil pour les Cris de la région du Nord qui sont lourdement handicapés. La Maison des petites lucioles est ouverte 24 heures sur 24, et ce, toute l’année. Elle inclut également les soins d’éducateurs spécialisés et d’infirmières sur place. »

Que penses-tu du fait que les duchesses du Carnaval ne résident plus nécessairement dans le duché qu’elles représentent au Carnaval ?

Prendre la crème de la crème pour mieux représenter le Carnaval, je crois que c’est une bonne idée ! »

Quels changements pourrait-on ou aimerais-tu apporter au Carnaval et/ou au concept des duchesses ?

Steef Theetge, duchesse du Carnaval de La Cité-LimoilouPersonnellement, j’aimerais que le Carnaval et, surtout, le concept des duchesses soient plus publicisés. Quatre ans après le retour des duchesses, beaucoup de citoyens de la ville ne savent pas que les duchesses sont revenues ou c’est quoi, les duchesses, alors que nous faisons la promotion du plus grand Carnaval d’hiver au monde, un événement d’ici, de la ville de Québec ! »

En terminant, où pourra-t-on te voir pendant le Carnaval ?

Partout ! (rire) J’ai la chance d’habiter très près des différents sites du Carnaval, ce qui fait que je compte bien sortir tous les soirs (ou presque) pour voir les gens et participer aux activités. Sinon, nous serons dans tous les événements d’envergure du jeudi au dimanche, que l’on parle des défilés [en Basse-Ville et en Haute-Ville], de la course en canot, de la Boîte à musique du Camp à Jos, de la Nuit philanthropique de la reine, et j’en passe ! »

Le Carnaval se déroule du 27 janvier au 12 février. Pour consulter la programmation complète : Carnaval de Québec