Des livres pour des enfants en milieu défavorisé

École Sainte-Odile
Distribution de livres à la fin de l’activité. 16 mai 2017.

L’école Sainte-Odile, dans Lairet, accueillait mardi la Fondation pour l’alphabétisation au terme de la 18e édition de Lecture en cadeau, à laquelle ont participé trois classes de 2e année.

Salomé Corbo« La lecture et l’écriture composent la clé de voûte de notre société », soutient la comédienne Salomé Corbo, invitée à l’école Sainte-Odile comme porte-parole de Lecture en cadeau, un programme qui vise la distribution de livres à des enfants de 0 à 12 ans vivant en milieu défavorisé au Québec.Les difficultés de lecture susceptibles de mener au décrochage scolaire et à l’analphabétisme concerneraient 53 % des Québécois de 16 à 65 ans, révèle la Fondation pour l’alphabétisation, dont l’objectif est de sensibiliser les parents à leur rôle de modèle.

« Donner du plaisir à lire »

Le président de la fondation, André HuberdeauCaroline Varin, directrice générale de la Fondation pour l’alphabétisation, a animé la première partie de l’événement, qui regroupait plusieurs dignitaires. Son président, André Huberdeau, a souligné d’entrée de jeu sa grande fierté de voir pour la première fois l’événement se dérouler à Québec.

Ce qui va se passer ici, c’est mon « salaire ». […] Il faut avant tout donner aux enfant du plaisir à lire. Ils sont heureux de recevoir un livre, mais malheureusement, il y a beaucoup de familles qui n’en ont pas. […] Cette année, nous donnons 50 000 livres au Québec, dont 2300 dans la région. On dit que les besoins sont de 100 000 par an, mais on va y arriver. »

École Sainte-OdilePrenant aussi la parole, Sébastien Proulx, ministre de la Famille, de l’Éducation, du Loisir et du Sport, a tenu pour sa part à souligner :

« Lorsqu’on est adulte et qu’on ne sait ni lire ni écrire, on est stigmatisé et on est en situation de précarité. […] Il faut donc faire en sorte que les jeunes soient « bombardés » de mots et de livres, dès les premières années de la vie : on les voit dès la maternelle, ceux qui ont un bagage insuffisant, et on en connaît les conséquences. […] Une activité comme celle qui s’en vient, faut la faire aussi à la maison. »

École Sainte-OdileEn seconde partie, Salomé Corbo a mis à profit ses talents de lectrice, au grand plaisir d’une quarantaine d’élèves de 2e année, afin de leur expliquer qu’est-ce que La lecture en cadeau et l’importance de lire régulièrement.

Quand j’étais petite, je détestais la lecture. Jusqu’au jour où j’ai ouvert un livre, et tu m’as fait la lecture. Et aujourd’hui, on va lire ensemble… »

Après une écoute attentive de cette belle histoire, les enfants se sont vu remettre des livres des mains des invités et enseignants.École Sainte-Odile.