Mois de la poésie : inviter les mots chez soi

Mois de la PoésieLe Mois de la poésie propose en mars une programmation de salon où audacieuses propositions et bonne franquette seront mises en vedette, à Limoilou comme ailleurs à Québec.

Repris en charge l’automne dernier par une toute nouvelle équipe, le festival adopte, pour sa 10e édition, une formule peu commune : loin des salles de spectacle et des lieux de diffusion culturelle habituels, les activités de la programmation seront présentées dans des salons privés. Désireux de sortir des sentiers battus, le coordonnateur Jacques Blanchet a confiance dans le succès de cette nouvelle approche.

C’est une belle folie. On s’est mis à réfléchir au concept de la poésie et on s’est demandé comment on pouvait améliorer l’expérience. Pour que les gens vivent quelque chose d’inusité et de différent. »

À Québec, des initiatives semblables commencent déjà à prendre forme — notamment chez JokerJoker, un diffuseur ambulant qui connaît un succès notable depuis plus d’un an avec un mode de diffusion nomade. Pour l’équipe du Mois de la poésie, l’invitation lancée au public, par le public, est un retour d’ascenseur.

Ce qu’il y a de particulier avec le Mois de la poésie, c’est que c’est un événement qui vient de la communauté. Ce sont les gens qui le soutiennent. On s’est donc dit, pourquoi ne pas retourner à l’essence même du Mois, et de retourner chez les gens. C’est là qu’on a pensé aux salons. »

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt…

Des spectateurs attentifs, des propositions artistiques originales et surtout, beaucoup de plaisir attendent les appartements des différents quartiers de la ville, tout au long du mois de mars. Les billets seront en vente les matins mêmes sur Le point de vente, dès 8 h, pour chaque activité de la programmation. Étant donné la jauge très limitée des lieux de représentation, il est recommandé de réserver rapidement sa place.

… et se couchent tard

Derrière les fenêtres des appartements chaleureux de Limoilou, deux happenings poétiques seront présentés de manière consécutive, lors de la même soirée du 24 mars, sous le thème des « classiques de la communauté ». D’abord chez André, un collectif de huit auteurs de la relève littéraire s’invite avec ses textes lumineux pour construire le spectacle Underground. La soirée se termine chez Daphnée pour Sombre printemps, un abécédaire multidisciplinaire autour de la littérature de genre (polar, gothique et horreur).Fréchette et fils (Photo tirée de Facebook)Parmi les événements très attendus de la programmation figure Fréchette et fils, un spectacle de lancement mettant en vedette Sébastien Fréchette (Biz de Loco Locass) et son père (3 mars, Saint-Roch). Aussi dans la vague des partys de famille, le poète et musicien Lucien Francoeur offrira une performance exclusive en compagnie de sa femme et sa fille (9 mars, Sillery).Construit de lectures, de spectacles littéraires et d’événements présentés exclusivement sur le Web, le Mois de la poésie démarre ce vendredi 3 mars et se poursuit, dans un salon près de chez vous, jusqu’au 28 mars.Pour plus d’info sur la programmation : Mois de la poésie.