Place publique de Maizerets : inauguration le 29 juin avec Damien Robitaille | 14 juin 2017 | Article par Viviane Asselin

Esquisse de la Place publique éphémère de Maizerets. (Photo courtoisie : Les Malcommodes)

Place publique de Maizerets : inauguration le 29 juin avec Damien Robitaille

La place publique éphémère de Maizerets sera inaugurée en grande pompe le 29 juin prochain. À cette occasion, le chanteur franco-ontarien Damien Robitaille donnera le coup d’envoi à un été qui s’annonce animé sur ce site dont on espère faire un lieu de rendez-vous et un moteur de revitalisation pour le quartier.

D’abord rêvée par le conseil de quartier de Maizerets, puis réfléchie en collégialité lors d’ateliers de design participatif dirigés par l’Atelier Le Banc à l’hiver, et finalement conçue par le collectif Les Malcommodes en collaboration avec La Pépinière, la place publique éphémère de Maizerets prendra vie du 29 juin au 9 octobre, sur le parvis de l’église Saint-Pascal.

[Ce] sera un espace adapté pour tous : espace jeux pour la jeune clientèle, scène couverte abritant un piano, bacs pour le jardinage et terrain de pétanque, entre autres, décrit Marlène Élément, coordonnatrice au centre Mgr-Marcoux, à qui la Ville de Québec a confié la gestion du projet et de son animation.

Par sa portée ainsi rassembleuse, le nouvel aménagement favorisera les échanges, la mixité sociale et le sentiment d’appartenance. Car, à l’origine du projet, il y a ce constat partagé par ceux qui ont participé aux ateliers de l’hiver : Maizerets souffre d’un certain défaut de cohésion, que la place publique est donc appelée à pallier.

En fait, on va jusqu’à prêter à la place Maizerets un potentiel de plaque tournante dans le quartier. D’une part, elle mobilisera les organismes et collectifs qui « souhaitent contribuer à la revitalisation de leur ville », en ce qu’elle agira comme « accélérateur de projets locaux et collaboratifs », explique Marlène Élément. D’autre part, elle influencera en partie la revitalisation du secteur :

Le projet permettra […] d’orienter les futurs aménagements dans le secteur. […] Cet espace chaleureux […] permettra une meilleure appropriation des rues et des espaces publics adjacents au chemin de la Canardière », estime la coordonnatrice.

Coup d’envoi de la programmation estivale

C’est donc le 29 juin qu’on pourra découvrir la nouvelle place publique de Maizerets. Le lancement aura lieu à 17h30, en présence du maire et des élus. Le groupe Aurore étrennera les lieux avec ses chansons à texte issues de son premier mini-album, En si peu de temps, avant de céder la tribune à Damien Robitaille. Celui qui lançait son quatrième opus plus tôt cette année — Univers parallèles — sera accompagné par Carl Bastien pour une formule piano-guitare.

Par la suite, la diversité sera à l’honneur jusqu’au 9 septembre :

En collaboration avec un maximum d’acteurs, la place déploiera une programmation variée, allant d’activités sportives à des performances d’artistes de la relève musicale, en passant par des ateliers de sensibilisation, des cours de yoga et des prestations spontanées d’artistes amateurs », indique Marlène Élément.

La programmation estivale montre aussi un désir de s’harmoniser avec les réalités du quartier, en accueillant notamment un événement festif interculturel le 28 juillet prochain, autour d’un marché avec artisans qui sera suivi, en soirée, par un jam de tam-tam.

Si les activités organisées cesseront le 9 septembre, le piano public demeurera accessible jusqu’au 24 septembre. Rapatrié de l’intersection Maufils-Canardière où il trônait l’été dernier à l’initiative de Monlimoilou, l’instrument portera la signature de l’artiste locale Linda Louise Dumais.

D’éphémère à permanente

Ainsi s’annonce le premier été de la place publique éphémère de Maizerets, qui en connaîtra assurément d’autres alors qu’on prévoit la transformer en installation permanente dans un horizon de trois ans. Une formule par étapes qui, selon la conseillère municipale Geneviève Hamelin, mettra la table à une version finale « vraiment parfaite pour les citoyens » :

Ça nous permet de ne pas avoir un projet que l’on fait une fois et que tout est canné avec des aménagements permanents sans qu’on ne puisse plus rien changer par la suite. Ça nous permet vraiment d’évoluer avec les citoyens en fonction des besoins, voir ce qui a marché, ce qui a moins bien marché.

Chose certaine, Mme Hamelin se réjouit d’ores et déjà de la création de ce projet, issu d’un travail de collaboration entre plusieurs acteurs locaux. « Je pense que c’est un amalgame de toutes les forces d’un quartier qui donne le résultat qu’on a. »

Consultez la programmation complète de Place Maizerets sur monlimoilou.com/place-maizerets