Pointe-aux-Lièvres : à moins de 10 minutes à pied de la 3e Avenue en 2018

Passerelle cyclo-piétonne
Futur accès direct à pied et à vélo à l’écoquartier au niveau de la 8e Rue. Vue en direction SO sur la tour Origine, actuellement en construction. 23 avril 2017.

Une première étape s’amorce en vue de la réalisation de la passerelle cyclo-piétonnière qui reliera l’an prochain l’écoquartier et le Vieux-Limoilou. Un raccourci depuis longtemps souhaité sur la Saint-Charles !

Passerelle cyclo-piétonneLa Ville de Québec accorde à l’Université Laval une subvention de 78 610 $ pour élaborer « divers scénarios » afin que la nouvelle passerelle soit « un élément symbolique intégrant à cet ouvrage d’art des éléments techniques innovants ».

À deux pas du pôle culturel et commercial de Limoilou

L’annonce des derniers jours constitue une excellente nouvelle, en particulier pour les citoyens de l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres qui, désormais, seront à distance de marche de la 3e Avenue grâce à l’ouvrage projeté au niveau de la 8e Rue, dans le prolongement du passage Anderson.École de cirque de QuébecNous avons déjà fait le test : les futurs résidents des Écopropriétés Habitus et des Écocondos Origine, par exemple, auront seulement de 8 à 10 minutes à marcher pour aller voir un spectacle de l’École de cirque de Québec ou découvrir la principale artère commerciale de Limoilou.

Le bois, matériau « signature »

Invité à commenter cette première étape, l’architecte Érick Rivard, aussi collaborateur de Monlimoilou, en souligne l’intérêt :

L’approche est très intéressante et permet d’envisager une conception novatrice pour ces infrastructures qui ont le potentiel de qualifier le paysage plutôt que d’être des objets anonymes dans la ville. […] La Ville devrait songer à revoir ses modes d’appel d’offres conventionnels pour favoriser la mise en place de véritables concours d’architecture qui auraient pour avantage de favoriser les idées nouvelles et la qualité architecturale jusqu’à la réalisation plutôt que de favoriser le plus bas coût à tout prix. »

L’École d’architecture et son Département de génie civil et génie des eaux auront ainsi comme mandat précis de réaliser « les travaux de conception et de recherche sur la composition architecturale et structurale de la passerelle, incluant l’utilisation du bois », matériau « signature » de la Pointe-aux-Lièvres.

L’écoquartier [un milieu convivial] rendra possible un mode de vie misant sur l’interaction sociale et la proximité des activités au quotidien, notamment par la construction de cette passerelle offrant à de nombreux commerces, équipements et services accessibles à pied ou à vélo », soutient la Ville.

Passerelle cyclopédestre des Trois-SoeursLa future passerelle s’ajoutera aux deux autres surplombant déjà la rivière Saint-Charles, celles de l’Aqueduc et des Trois-Sœurs qui relient les quartiers Saint-Sauveur et Vanier. En ce sens, l’Université Laval est aussi mandatée pour explorer « divers scénarios de mise en valeur des passerelles et des ponts existants qui traversent la rivière Saint-Charles dans sa portion urbaine ».

Objectif 2018

Rappelons que cette infrastructure était incluse dans le programme triennal d’immobilisations (PTI) municipal pour 2015, 2016 et 2017. Un montant de 300 000 $ était réservé pour la création du concept, la préparation des plans et devis et l’évaluation des coûts liés à son installation.Comme le stipule la première entente, l’Université Laval livrera le 30 juin prochain son rapport final, auquel seront annexés les rendus 2D et 3D des scénarios de passerelles proposés. Les dates des prochaines étapes restent à être déterminées, mais l’inauguration du nouveau lien est toujours envisagée pour 2018.À lire aussi : Projet de passerelle cyclo-piétonne sur la Saint-Charles : le point