Revue de l’année 2017 à Limoilou (1 de 3): dossiers chauds et nouveaux commerces | 29 décembre 2017 | Article par Monlimoilou

La vente du stationnement pour piétons a fait jaser en 2017.

Revue de l’année 2017 à Limoilou (1 de 3): dossiers chauds et nouveaux commerces

Qu’est-ce qui a marqué le quartier en 2017 ? Fidèle à la tradition, Monlimoilou revisite ses billets de la dernière année afin de vous présenter une rétrospective de ce qui a retenu l’attention au fil des mois. En vedette de cette première partie : dossiers chauds et vie économique.

CES DOSSIERS QUI ONT FAIT JASER

Que ce soit par leur récurrence ou par les vives réactions qu’ils suscitent, certains sujets semblent tout particulièrement toucher la corde sensible des Limoulois et Limouloises. En voici trois qui auront marqué le cœur du quartier en 2017 :

Un frigo là pour rester

Après avoir soulevé les passions sur les médias sociaux et traditionnels, le frigo partage destiné aux plus démunis et proposé par Soupe et Cie pourra demeurer en place, confirmait le MAPAQ en janvier.

Adieu, stationnement pour piétons

L’annonce du départ du stationnement pour piétons pour Montréal aura mené des collaborateurs de Monlimoilou à exprimer un certain « malaise sur la 3e Avenue ». Une sortie qui a conduit à une mise au point de la Société de développement commercial (SDC), et à un appel à la reprise du dialogue de Claude Villeneuve, président sortant du Collectif Rutabaga.

La qualité de l’air et autres enjeux environnementaux

En 2017, la vaste étude de la qualité de l’air des secteurs de la Basse-Ville (dont Limoilou) promise par l’administration municipale depuis 2015 s’est finalement amorcée. Un dossier qui s’inscrit dans un contexte où les activités du Port de Québec et de l’incinérateur, notamment, continuent de faire l’objet de préoccupations et de réflexions. Les deux comités mis en place par la Ville de Québec, l’un sur les activités du Port, l’autre sur les activités de l’incinérateur, ont d’ailleurs poursuivi leur travail de vigilance.

Une pensée pour…

Sans être précisément local, l’attentat à la Mosquée de Québec en janvier aura néanmoins eu des échos aux quatre coins de la ville — et au-delà. À Limoilou comme ailleurs, le drame a suscité une vague de solidarité pour les victimes, jusqu’à faire naître l’idée d’un festival du vivre-ensemble.

VITALITÉ ÉCONOMIQUE

L’arrivée d’un commerce ou d’une entreprise dans le quartier fait généralement sensation sur Monlimoilou. L’année 2017 aura été riche en la matière avec son lot de nouveaux joueurs qui ont choisi Limoilou pour brasser leurs affaires. Dans la foulée de cette effervescence économique, certains en ont profité pour faire des changements stratégiques, alors que d’autres ont dû déclarer forfait.

Ils ont ouvert leurs portes

Ils ont fermé leurs portes

Que deviendront-ils ?

Mention spéciale

À suivre demain : Vie de quartier, culture et communautaire