Ruelle-démonstration : dévoilement des expérimentations réalisées | 13 septembre 2017 | Article par Raymond Poirier

La ruelle Saint-Fidèle avec, en arrière-plan, la murale signée MC Grou qui sera dévoilée lors du 5 à 7.

Crédit photo: Jean Cazes

Ruelle-démonstration : dévoilement des expérimentations réalisées

Le premier été de travaux dans la ruelle en bordure de l’école Saint-Fidèle tire à sa fin. La Ville de Québec, l’équipe de Votepour.ca ainsi que les organismes et citoyens du secteur dévoileront la teneur des expérimentations menées au cours des derniers mois lors d’un 5 à 7 aux couleurs de voisinage, ce jeudi 14 septembre.

Depuis le début de la saison estivale, l’équipe de Votepour.ca s’affaire, à l’invitation de la Ville de Québec, dans la ruelle de l’école Saint-Fidèle, située entre la 11e et la 12e Rue, entre la 3e et la 4e Avenue. L’objectif ? Créer, en collaboration avec les acteurs du milieu, une « ruelle-démonstration », question de montrer aux citoyens du Vieux-Limoilou le potentiel lié à la nouvelle version du Programme de revitalisation des ruelles du secteur.

Résidents, commerçants, représentants d’institutions, élèves et personnel de l’école ont ainsi tous mis la main à la pâte au fil des derniers mois, trouvant d’abord des points d’ancrage pour travailler ensemble.

D’ailleurs, cette variété d’intervenants, elle était souhaitée tant par la Ville que par nous. En fait, c’est précisément parce qu’il y avait des défis, de la complexité, qu’on avait souhaité que la Ville de Québec cible cette ruelle. Après tout : c’est dans la complexité qu’on apprend le plus ! » lance Marc Jeannotte, cofondateur de Votepour.ca.

Regroupés, ils ont échangé des idées et, surtout, testé celles-ci, documentant leur impact sur le terrain.

De façon à créer un espace d’intimité, ils ont fait l’expérience de bloquer une partie des voies d’accès. Ils ont tenté de réduire la zone de circulation dans les ruelles, redistribuant ce gain d’espace selon les besoins — que ce soit pour limiter le ruissellement des eaux ou pour en faire une aire de voisinage ou de jardinage, par exemple.

Certaines décisions du comité – comme celle de diminuer les accès automobile – ont fait réagir. Il y avait unanimité au sein des acteurs du milieu qui avaient choisi de s’investir dans le projet, dans ses comités, mais d’autres, qui étaient absents lors de ces rencontres, ont choisi d’exprimer leur désaccord de façon plus drastique : arracher les plantes, retirer les bacs qui y avaient été placés », se souvient Marc Jeannotte.

Des actions qui ont mené le comité à se questionner sur son choix, pour ensuite réaffirmer celui-ci. « En fait, par le biais d’un sondage en ligne, on a identifié qu’il y avait un appui de 82 % des résidents du secteur face à la fermeture de ces accès », poursuit Sébastien St-Onge, consultant en environnement et urbanisme et coordonnateur du projet pour Votepour.ca.

Ainsi, au gré des expérimentations, des idées ont été confirmées, ou ajustées, selon le cas. Chaque tentative aura amené des informations nouvelles, permettant d’éclairer la prise de décision, d’orienter l’évolution de l’action sur le terrain.

Un dévoilement en formule 5 à 7

L’été d’expérimentation se terminera donc à l’occasion d’un 5 à 7 à l’esprit convivial auquel la population est conviée par la Ville de Québec et ses partenaires, ce jeudi 14 septembre… dans la ruelle, évidemment !

Les personnes présentes pourront ainsi découvrir les expériences réalisées au fil de l’été – tous les tests seront visibles, sur le terrain – tout en profitant de bouchées offertes par OS et Le Déli de fuite.

La démarche d’exploration sera explicitée, et l’ensemble de ses acteurs seront sur place, ouverts au dialogue.

On veut échanger avec les citoyens, autour du projet, autour de l’expérience », indique Sébastien St-Onge.

Il faudra attendre le 5 à 7 pour le dévoilement de la murale !
Crédit photo: Jean Cazes

On se projettera également dans l’avenir, à travers la présentation d’une modélisation de la ruelle, avec ses aménagements finalisés. Mais on restera aussi bien ancré dans le présent, avec quelques interventions qui auront été réalisées pour l’occasion, dont une murale signée MC Grou et un mobilier – tout sauf éphémère ! – conceptualisé par l’ébéniste Fanny-Ève Gauvin-Fiset.

Faire le plein d’idées

Mais il ne s’agit là que d’une nouvelle étape. Au-delà du 14 septembre, le projet de ruelle-démonstration continuera de progresser :

La projection, la modélisation, ça reste également dans l’idée du test. Les gens voient le modèle et, dans leur réaction à celui-ci, ils nous communiquent de l’information, font des propositions. C’est clair qu’il y aura un nouveau cheminement à faire, de la modélisation à la mise en place sur le terrain », observe Marc Jeannotte.

Ce 5 à 7 est donc l’occasion, pour la population, de voir comment a évolué et évoluera cette ruelle, de même que de faire le plein d’idées afin de planifier des aménagements similaires ailleurs dans le quartier, par le biais de la version révisée du Programme de revitalisation des ruelles du Vieux-Limoilou promu par l’administration municipale.

Pour plus d’info sur le 5 à 7 de la ruelle Saint-Fidèle.