Studio Dance Connection : une école de danse s’installe dans Maizerets | 9 septembre 2017 | Article par Jessica Lebbe

À peine arrivée en janvier 2017 dans son nouveau local à Limoilou, Laeticia Mogène, fondatrice du Studio Dance Connection, imagine déjà son agrandissement avec deux studios complémentaires.

Crédit photo: Jessica Lebbe

Studio Dance Connection : une école de danse s’installe dans Maizerets

C’était le rêve de Laeticia Mogène d’installer son école de danse, le Studio Dance Connection, dans Limoilou. Déménagée depuis janvier sur le boulevard Henri-Bourassa, l’école de la directrice espère attirer une clientèle diversifiée, des enfants aux jeunes adultes, pour les initier aux danses urbaines, le jazz et le contemporain.

Entrepreneure née, Laeticia Mogène a toujours rêvé de diriger sa propre école de danse. Alors qu’elle n’a que 26 ans, elle décide de fonder le Studio Dance Connection à Beauport et sa troupe de danseurs professionnels, l’Agence Diva’s Productions, parallèlement à sa formation à l’École de danse de Québec. Malgré un parcours semé d’embûches pour lancer son entreprise, la directrice persévère et compte sur le travail mené avec ses professeurs et ses élèves pour se démarquer dans le monde des écoles de danse à Québec.

Son arrivée dans un nouveau local à Limoilou constitue alors pour elle un nouveau départ. Pour l’instant constitué d’un seul studio, le local a le plein potentiel d’en accueillir deux autres pour accueillir encore plus d’élèves en fonction de la demande. « On commencera les travaux au moment venu. L’ouverture se fait de façon progressive », affirme Laeticia Mogène.

Commencer la danse dès le plus jeune âge

Dès l’âge de 2 ans, les enfants peuvent prendre des cours de danses enfantines et multi-styles au Studio Dance Connection afin de développer leur motricité, leur coordination, leur créativité et leur sens du rythme. Pour les jeunes de 6 ans et plus, les cours de jazz et de hip-hop restent les plus populaires. Constatant que certains garçons étaient gênés de danser avec des groupes majoritairement féminins, Laeticia Mogène a décidé de créer le cours D-Boys, destiné exclusivement aux danseurs de 4 ans et plus, qui explorera les styles urbains tels que le hip-hop, le popping et le breakdance.

Dès 13 ans, les filles peuvent aussi profiter de ce même genre de cours thématique avec le Street ladies, où elles reproduisent le style de chorégraphie vu dans les vidéoclips des chanteuses pop ou R’n’B de ce monde. C’est d’ailleurs grâce à ce média que Laeticia Mogène a voulu devenir danseuse et qu’elle puise, entre autres, encore aujourd’hui ses inspirations. Fidèle à sa formation, la directrice offre un cours de danse contemporaine aux adultes et adolescents.

Pour la première fois cette année, le Studio Dance Connection s’associe au Cégep Limoilou pour donner des cours de dancehall et de hip-hop ouvert à tous en ses murs. Les classes auront lieu le mercredi soir du 20 septembre au 22 novembre. À l’issue de cette session, les étudiants pourront même participer au spectacle de fin de saison du Studio au Centre d’art La Chapelle, le 17 décembre. Un tarif spécial est offert aux étudiants du Cégep voulant s’inscrire à la session.

Le défi des troupes compétitives

Pour tous ceux et celles qui aimeraient pousser la pratique de la danse plus loin, le Studio Dance Connection donne la possibilité à ses étudiants de 7 à 30 ans de rejoindre des troupes compétitives en contemporain et en hip-hop. Au-delà de s’entraîner et d’apprendre des chorégraphies pour participer à des compétitions de niveau provincial et national, cette expérience permet aux jeunes danseurs de se former dans des conditions professionnelles.

La formation donne notamment accès à des ateliers de maquillage scénique, de gestion des blessures avec un physiothérapeute, et à 18 semaines de cours de gymnastique pour la souplesse et les acrobaties.

Des auditions ont déjà eu lieu au courant de l’été, mais les danseurs intéressés peuvent encore envoyer leur démo vidéo à info@danceconnection.ca pour être évalués.

Contrairement à la croyance populaire, on prend les danseurs au niveau où ils sont, et on les amène plus loin. Il faut au moins avoir fait une session de danse pour auditionner », explique Laeticia Mogène lors de sa sélection.

Il faut prévoir un minimum de 3 heures de pratique par semaine pour s’engager dans une troupe compétitive.

La session d’automne du Studio Dance Connection aura lieu du 18 septembre au 17 décembre. Des portes ouvertes, avec essai de cours gratuits pour les enfants, ont lieu cette fin de semaine, samedi 9 et dimanche 10 septembre, de 11 h à 15 h.

Studio Dance Connection
1601, boulevard Henri-Bourassa
581 888-9449