Un avenir prometteur pour le Marché public de Limoilou

3e Avenue

Samedi dernier avait lieu l’assemblée générale du Collectif Rutabaga, un moment d’importance pour l’organisation, en prévision de la saison 2017 du Marché public de Limoilou. Retour sur les temps forts des échanges tenus chez AV3.

L’été dernier, c’est 2800 personnes qui se sont présentées – en moyenne – chaque dimanche sur la 3e Avenue pour profiter de l’effervescence du Marché public. Ainsi, beau temps, mauvais temps, les ventes sont au rendez-vous. Tout cela, pour une année chaleureusement applaudie qui, en bonus, se termine avec un solde positif pour l’organisation – permettant de couvrir le déficit de 2015, autant que de servir de fonds de prévoyance pour la diminution possible des subventions pour 2017.Avec de pareilles statistiques, l’avenir semble prometteur, surtout que – selon les administrateurs du Collectif Rutabaga – la pérennité du Marché public de Limoilou est, pour l’essentiel, assurée. Les achats d’équipement réalisés en 2016, notamment, ont permis de réduire de façon importante ses coûts d’opérations.

En fait, on peut dire qu’il y aura un marché public à Limoilou tant et aussi longtemps que les Limoulois et Limouloises en voudront un. Sa pérennité est assurée et, ça, c’est une grande victoire pour nous! » assure le président sortant du Collectif Rutabaga, Claude Villeneuve.

Marché publicLe nouveau président, Olivier Tremblay, élu lors de l’assemblée générale du 22 avril dernier (en même temps que le nouveau conseil d'administration, ci-contre), abonde dans le même sens :

2016 a été une très grosse année pour nous, sur le plan du développement de la consolidation du Marché public de Limoilou. Grâce à l’appui du MAPAQ, de la Ville de Québec et de la Caisse Desjardins de Limoilou, on a pu passer à une nouvelle étape et assurer des bases solides à l’organisation », indique-t-il.

Publicité

Fort de cette initiative, le Collectif Rutabaga a d’ailleurs profité de son assemblée générale annuelle pour rendre hommage à ses deux premiers présidents, Jeanne Marcotte et Claude Villeneuve.

Des défis à relever

3e AvenueÉvidemment, cela ne veut pas dire que les développements futurs seront sans défis, bien au contraire. « On doit constamment relever de nouveaux défis et chercher à attirer de nouvelles clientèles au Marché. On va notamment continuer à travailler afin de promouvoir l’événement auprès des communautés culturelles », note M. Tremblay.À long terme s’ajouteront également des questions liées à l’entreposage de l’équipement ou encore aux aspects logistiques du Marché – notamment en ce qui a trait à l’approvisionnement en électricité. La préparation à la venue du Grand Marché d’ExpoCité est également dans les préoccupations.Sur le court terme, on parle plutôt du recrutement de nouveaux producteurs – qui viendront se joindre au Marché dès 2017 –, autant que le développement de l’offre d’animation musicale et festive mise en place aux côtés de Limoilou en vrac et de l’Initiative 1-2-3 Go! Limoilou. Cet ajout, intégré à l’été 2016, est d’ailleurs considéré comme un atout important pour le Marché.

Il y a même une organisation qui nous a approchés pour collaborer avec nous pour offrir quelque chose d’exceptionnel lors de notre dernier marché de 2017, le dimanche 17 septembre – mais je ne peux en dire plus pour le moment! » ajoute le nouveau président.

La saison 2017 du Marché public de Limoilou s'amorcera le dimanche 16 juillet et, ensuite, les kiosques seront présents sur la 3e Avenue chaque dimanche, jusqu’au 17 septembre.