Construction SR : de nouveaux projets avec « vue imprenable sur la ville » | 25 janvier 2018 | Article par Jean Cazes

Le Scandinave, esquisse. Vue en direction sud.

Crédit photo: Quinzhee Architecture

Construction SR : de nouveaux projets avec « vue imprenable sur la ville »

Depuis près de cinq ans, Construction SR et son architecte réalisent dans les quartiers centraux nombre de projets résidentiels salués pour leur qualité d’intégration. Le point sur deux d’entre eux appelés à voir le jour dans Limoilou : Le Scandinave et Le Tierce.

« On est fiers de revitaliser à notre façon Limoilou et Saint-Sauveur », nous avait déjà confié Sébastien Roseberry, coassocié avec Karine Saint-Pierre dans l’entreprise  Construction SR. C’est dans cet esprit que l’architecte Guillaume Fafard (Quinzhee) planifie tous les projets du promoteur, à l’exemple du Scandinave, qui sera en principe inauguré en 2020, et du Tierce, que l’on anticipe à coup sûr cette année.

Le Scandinave : cinq étages sur un rez-de-chaussée commercial

L’imposant immeuble de 33 logements verra le jour au 225, avenue Eugène-Lamontagne, à l’intersection du boulevard Wilfrid-Hamel Est. Construction SR a acquis le site de 11 000 pieds carrés qu’occupait le costumier Créations face-à-faces jusqu’à sa fermeture en décembre 2016.

Le Scandinave est le plus important défi à ce jour pour le tandem Construction SR/Quinzhee Architecture, qui a déjà vu plusieurs de ses réalisations récompensées aux Mérites d’architecture de la Ville de Québec. Outre un jardin sur le toit offrant une vue à 360 degrés sur la ville, 40 stationnements souterrains et des espaces communautaires desserviront les résidents du futur immeuble. Dotées d’une vaste fenestration, les unités seront érigées sur cinq étages au-dessus d’un rez-de-chaussée commercial.

Le Scandinave offrira une diversité de logements, du 3 et demi au 7 et demi, souligne Guillaume Fafard. Dans les deux étages supérieurs, les plus grands [appartements] accommoderont les familles, qui pourront profiter de leur « cour », soit le toit-terrasse. Quant au rez-de-chaussée, on imagine son occupation par une microbrasserie à vocation sportive, considérant la proximité du Centre Vidéotron, un facteur important pour le choix du site.

La perspective de l’immeuble que nous a fait parvenir l’architecte est, en fait, « une esquisse qui reste à être peaufinée ». Celle-ci, explique-t-il, tient compte du voisinage et de différentes caractéristiques du site même, dont l’ensoleillement. « Nous souhaitions évidemment que Le Scandinave respecte la trame urbaine du secteur, d’où les trois étages sur Eugène-Lamontagne. » Du côté du boulevard Hamel, une dérogation au zonage relative à la hauteur devra entre autres être approuvée par la Ville de Québec, comme l’explique Guillaume Fafard.

Notre document détaillant le projet sera bientôt déposé à la Commission d’urbanisme et de conservation de la Ville pour l’analyse du design, des impacts sur la circulation et autres. Ses recommandations seront pris en compte par Quinzhee, puis le projet ira en consultation publique. On espère ainsi une première pelletée de terre au printemps 2019 pour une livraison en 2020.

Le Tierce : toit-terrasse pour trois familles

Coin 2e Avenue et 5e Rue, au coeur du Vieux-Limoilou, les travaux de construction du Tierce avec sa terrasse sur le toit débuteront avant la mi-février, confirme Karine Saint-Pierre. Une des trois maisons de ville a déjà trouvé preneur.

« On connaît nos quartiers, et nous sommes à l’écoute des citoyens ! » fera valoir au passage Guillaume Fafard en évoquant le futur immeuble Le Bayard, dont l’intégration vient d’être saluée par les citoyens présents au dernier conseil de quartier de Saint-Sauveur.

On réinterprète à notre manière, et avec sobriété, le milieu dans lequel s’inscrivent nos projets en y incorporant des éléments modernes et la brique, par exemple. Nous misons de plus en plus sur des projets locatifs incluant de grands logements avec toit-terrasse. Des immeubles que l’on souhaite indémodables… », conclut l’architecte.