Des familles en marche pour la qualité de l’air en Basse-Ville | 25 septembre 2018 | Article par Vincent Auclair

Du parc d’Iberville, les marcheurs ont pris la direction de la place Limouloise en partageant inquiétudes et espoirs quant à la qualité de l’air en Basse-Ville.

Crédit photo: Vincent Auclair

Des familles en marche pour la qualité de l’air en Basse-Ville

Samedi dernier, dans la Basse-Ville de Québec, a eu lieu une marche familiale qui a réuni quelque 350 personnes. C’est au parc d’Iberville que les marcheurs de tous âges se sont rassemblés sous la même bannière : la qualité de l’air.

Dans la fraîcheur du samedi matin s’est animée cette foule sonore qui espérait réveiller le quartier sur cette cause environnementale. Au coeur des préoccupations : l’inquiétude de parents à l’égard de la santé de leurs enfants qui grandissent dans un lieu où l’air n’est pas sain.

Deux sources de pollution se retrouvent tout particulièrement au banc des accusés. D’une part, le Port de Québec, à l’origine des épisode de poussières rouges, et qui voit passer en moyenne 27 millions de tonnes de marchandises annuellement. D’autre part, l’incinérateur, qui traite environ 250 000 tonnes de déchets par année.

Organisée par deux citoyennes, Sophie Perreault-Allen et Jacquelyn Smith, cette marche de sensibilisation s’est ainsi inscrite dans la continuité de la longue bataille que mène Véronique Lalande depuis près de six ans, et qui l’oppose au Port de Québec.

Du municipal au provincial

Les conseillères municipales Geneviève Hamelin (Maizerets-Lairet) et Suzanne Verreault (Limoilou) se sont par ailleurs jointes à la cause. Cette dernière a notamment fait valoir certaines actions issues de la Vision de la gestion des matières résiduelles 2018-2028 pour une saine gestion des matières résiduelles de la Ville de Québec, dont d’importants investissements pour améliorer l’efficacité de la combustion des déchets de l’incinérateur.

L’élue a également évoqué les efforts de l’administration Labeaume pour « promouvoir et soutenir le compostage communautaire et domestique ». Des séances de formation gratuites seront d’ailleurs offertes à ceux et celles qui désirent intégrer le compostage dans leurs habitudes de vie; une rencontre est notamment prévue le 9 octobre à 19h30 au Centre culture et environnement Frédéric-Back.

À cette marche étaient également présents quelques candidats de la circonscription de Jean-Lesage : Raymond Côté du Nouveau Parti démocratique du Québec (NPDQ), Sol Zanetti de Québec solidaire (QS), Claire Vignola du Parti québécois (PQ) et Claude Moreau du Parti marxiste-léniniste du Québec (PMLQ). « C’est aussi le but de faire cet événement en campagne électorale : ça attire l’attention des acteurs politiques », a déclaré Mme Smith.