Dix ans de grands chantiers (2) : de l’Intermarché à l’Îlot des Capucins | 9 décembre 2018 | Article par Jean Cazes

Ouverture de l’ex-Intermarché. 21 août 2007.

Crédit photo: Jean Cazes

Dix ans de grands chantiers (2) : de l’Intermarché à l’Îlot des Capucins

Dans le cadre des dix ans de Monlimoilou, cette série résume notre couverture de quelques grands chantiers urbains – salués ou controversés, c’est selon – qui ont modifié le visage du quartier au cours de la dernière décennie. Deuxième chantier d’envergure : la réalisation des maisons de ville de l’Îlot des Capucins, sur un site longtemps laissé en friche du Vieux-Limoilou.

Mise en contexte du chantier

Le 21 août 2007 se déroule un événement commercial majeur pour Limoilou : l’ouverture de l‘Intermarché, un projet donnant de l’emploi à une quarantaine de personnes dans le local depuis longtemps inoccupé qui avait abrité durant les années 1960 un Dominion. Ce bâtiment de 14 000 pi2 était localisé à l’extrémité de l’espace délimité par le chemin de la Canardière, le boulevard des Capucins, la 8e Avenue et la rue Olier.

Quatorze mois à peine après son inauguration festive, l’Intermarché met discrètement fin à ses activités.

En mars 2010, la Ville acquiert deux grands lots de ce terrain sur lesquels nichent le bâtiment de l’Intermarché et celui de l’ex-restaurant Pizza Charest – anciennement un Poulet Frit Kentucky –, dans l’espoir d’y voir construire quelque 200 unités de logement, incluant des commerces de services et de proximité. À l’automne de la même année, la coopérative universitaire Zone propose un projet de coop d’habitation de 200 logements, qui sera toutefois abandonné quelques mois plus tard. Ce projet de six étages, le maximum autorisé sur le site, devait inclure un stationnement souterrain ainsi que l’aménagement d’une cour intérieure.

Des maisons de ville comme nouvelle vocation

Après quatre ans d’attente, soit à l’automne 2014, David Grondin (Société immobilière Miradas) prend possession des deux grands lots de la Ville. Il devient donc le propriétaire de presque tout le terrain. Le promoteur entreprend des tests de sol en vue de la décontamination nécessaire à la réalisation de son ensemble immobilier projeté en plusieurs phases, lequel intégrera une petite place publique englobant la station RTC sur la parcelle appartenant à la Ville.

La phase 1 de 18 maisons de ville de l’Îlot des Capucins sera enfin lancée à l’été 2016. Un nouveau paysage urbain se dessinera le long du boulevard des Capucins, en reprenant des caractéristiques identitaires du Vieux-Limoilou selon un concept de la firme d’architectes Groupe A / Annexe U. Comprenant aussi 18 unités, la phase 2 sera finalisée à l’été 2018 le long de la 8e Avenue.

À terme, en 2020, l’Îlot des Capucins comprendra une dernière phase le long du chemin de la Canardière. La forme, la volumétrie et les usages de la phase 3, laquelle inclura des 3 et 4 et demi ainsi que des lofts, devraient être rendus publics avant le lancement au printemps prochain.

***

En lien avec cette série, une exposition de photos est en préparation en différents lieux d’ici ce printemps. 

Article précédent : Travaux d’infrastructure sur la 3e Avenue (2010).