La famille d’abord chez Madame Charlotte ! | 1 novembre 2018 | Article par Véronique Demers

Sarah Magnan a aménagé un coin famille au restaurant Chez Madame Charlotte.

Crédit photo: Véronique Demers

La famille d’abord chez Madame Charlotte !

Quatre ans après que Sarah Magnan et son conjoint Jean-Thomas Grantham ont repris les rênes de Madame Charlotte, les valeurs prônées par l’ancienne propriétaire, Charlotte Morel, semblent bien vivantes alors que le restaurant familial a plus que jamais des allures de chez-soi.

C’est d’ailleurs pour des raisons familiales que le restaurant limoulois de la 1re Avenue est ouvert depuis un an et demi uniquement en formule brunch, le dimanche. Mais depuis octobre, le voilà de nouveau ouvert en semaine, soit les jeudi et vendredi de 9 h à 15 h, en plus de garder la formule dominicale, de 9 h 30 à 13 h.

« Mme Charlotte avait ouvert le restaurant et faisait de la cuisine maison à ses clients comme à ses enfants. On poursuit la mission avec de la bouffe santé, préparée ici, dans une atmosphère chaleureuse. Ça inclut de concocter le beurre de pommes et faire cuire le jambon à la mijoteuse pendant 12 heures. On utilise des produits locaux qui varient au fil des saisons », explique la restauratrice Sarah Magnan.

La Limouloise, habitant le quartier avec son conjoint et leurs deux filles Maria et Julia, concocte des muffins, des grignotines, des crêpes et des gâteaux, en plus de servir des déjeuners et des dîners à la carte dans ce restaurant d’une trentaine de places. Les déjeuners portent les noms de clients plus ou moins célèbres, comme la Marcelle, le Rosaire et le Collin Matin (en l’honneur de Julie Collin, blogueuse de Julie lit au lit).

Havre potentiel pour les parents

Se disant fort peinée de la fermeture de Rose et pamplemousse en août dernier — qui était pour elle un havre de paix —, la mère de famille souhaite poursuivre à sa manière ce qu’avait bâti Annik-Michèle Doucet.

« Annik-Michèle a été très généreuse. Rose et pamplemousse a été pour moi un repaire où on pouvait prendre un café et discuter entre mamans. Il y avait un côté très collégial. Il ne faut pas que ça meure ! Dans mon restaurant, j’ai aménagé un coin familial, avec des jeux, une table à langer et un petit coin d’allaitement. C’est en évolution, et je suis ouverte aux propositions », mentionne celle qui a vécu ses deux grossesses tout en travaillant chez Madame Charlotte.

« Outre la famille, c’était très important pour Mme Charlotte de diffuser de la musique francophone, poursuit-elle. Mon amoureux et moi, on est attachés au Parti québécois ; on a donc embrassé cette particularité. On veut continuer d’offrir un petit côté nostalgique mais combien réconfortant, bref, de donner de l’amour dans ce qu’on fait ! »

Chez Madame Charlotte
1209, 1re Avenue
(418) 522-5302