Incinérateur : pas de nouveaux dépassements | 2 mars 2018 | Article par Monlimoilou

Crédit photo: Jean Cazes

Incinérateur : pas de nouveaux dépassements

Les résultats des plus récents tests d’échantillonnage à l’incinérateur de Québec montrent que les émissions respectent les normes en matière d’arsenic, de mercure, de dioxines et de furannes, indique la Ville de Québec dans un communiqué.

À la suite des dépassements des normes environnementales enregistrées à l’incinérateur le 12 janvier dernier, des actions correctives ont été prises pour réduire les risques d’émissions pour le four 4 par l’injection de quantités supplémentaires de charbon actif.

Plus tard en janvier, une reprise d’échantillonnage a ainsi été effectuée au four 4. Un échantillonnage consiste en trois essais d’une durée de quatre heures chacun. Les résultats ont été concluants, indiquant que les émissions respectent maintenant les normes en ce qui a trait à l’arsenic, au mercure, aux dioxines et aux furannes.

Poursuite du plan d’action

Cela dit, afin de prévenir tout nouveau dépassement, le four no 4 est arrêté depuis le 24 février pour permettre d’y installer un injecteur indépendant de charbon actif. Le charbon actif est un agent reconnu de contrôle des émissions d’arsenic, de mercure, de dioxines et de furannes d’un incinérateur.

Dès que les travaux d’entretien seront complétés et que l’injecteur de charbon sera fonctionnel, le four 4 reprendra du service. La Ville s’engage à mener des mesures en continu pendant au moins deux mois afin d’évaluer rapidement l’efficacité du nouveau distributeur de charbon au four 4.

Conformément à son Plan d’action pour réduire les émissions polluantes, l’administration municipale poursuivra ses efforts d’ici la fin du mois de juin avec l’installation des injecteurs de charbon indépendants dans tous les fours. Par la suite, les travaux pour équiper chaque four de brûleurs au gaz naturel pourront commencer. Ces brûleurs permettront de réduire les émanations de monoxyde de carbone ainsi que d’autres polluants.

Enfin, la Ville entend annoncer sous peu son Plan de mise en oeuvre du Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles, dont les actions viseront à réduire la quantité de déchets de l’élimination.