Limoilou dans les années 1960 (30) : rue Papineau | 11 février 2018 | Article par Jean Cazes

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Limoilou dans les années 1960 (30) : rue Papineau

La série « Limoilou dans les années 1960 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives tirées de diverses sources.

Immortalisée le 1er décembre 1964, la scène à la une est tirée d’un négatif représentant la rue Papineau dans le Vieux-Limoilou en hiver. On y voit des maisons et des immeubles à logements (description des Archives de la Ville de Québec).

Ci-bas, photo comparative en date du 27 janvier 2018. « Cette rue apparaît sous le nom de Papineau dans un document de 1879, puis de 4e Rue de Stadacona dans un autre document daté de 1900. Elle reprend le nom de Papineau en avril 1917 », nous renseigne le Répertoire des toponymes de la Ville de Québec. Ce nom souligne la mémoire du patriote Louis-Joseph Papineau.

Un village ouvrier

Plusieurs maisons de la rue Papineau ont conservé leur caractère « ouvrier », à l’image de ce secteur de Stadacona coincé entre la rue de la Pointe-aux-Lièvres et le parc Cartier-Brébeuf.

Dans son article « De Hedleyville à Limoilou » (Limoilou, un siècle d’histoire, revue Cap-aux-Diamants, 1996), Gilles Gallichan aborde les origines de ce coin du Vieux-Limoilou plutôt en retrait du reste du quartier.

Au confluent des rivières Lairet et Saint-Charles, au lieu historique du premier hivernement en Nouvelle-France, un autre village prend forme à la même époque : Stadacona, qui se nomme à l’époque Smithville. Le développement de Stadacona est favorisé par la construction du pont Bickell en 1867 qui assure une communication directe avec l’autre rive de la Saint-Charles. […] Les premiers habitants de Limoilou sont pour la plupart des gens modestes, des ouvriers, des journaliers qui offrent leurs services aux entrepreneurs installés de ce côté de la rivière.

De la réunion de Stadacona avec d’autres agglomérations environnantes naîtra Limoilou en 1893, municipalité qui sera annexée à Québec seize ans plus tard, rappelle aussi l’auteur et conférencier pour la Société historique de Limoilou.

Archives de la Ville de Québec

À l’exemple de la photo ci-haut, les images archivées de la Ville de Québec sont accessibles en ligne. On peut en faire la diffusion sans licence et sans frais en utilisant les vignettes estampées au logo de la Ville et en citant correctement les sources.

Voir le billet précédent de la série : Incendie à l’école Saint-Zéphirin de StadaconaEn complément : Limoilou dans les années 1940 (21) : le village de Stadacona.