Lis-moi tout Limoilou s’entend avec la Commission scolaire de la Capitale | 11 décembre 2018 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Suzie Genest

Lis-moi tout Limoilou s’entend avec la Commission scolaire de la Capitale

Après avoir sonné l’alarme, le 14 novembre dernier, sur une situation qui le privait d’une partie de son espace au Centre Saint-Albert, l’organisme Lis-moi tout Limoilou annonce qu’il est parvenu à une entente avec la Commission scolaire de la Capitale, propriétaire de l’immeuble.

Les deux parties, qui  se sont rencontrées le 26 novembre, sont parvenues à trouver une « solution satisfaisante et de longue durée », indique le communiqué diffusé ce matin par l’organisme en alphabétisation.

La Commission scolaire de la Capitale avait demandé en octobre à Lis-moi tout Limoilou de quitter le local 206, le temps d’effectuer des travaux. Au terme de ceux-ci, l’organisme s’était vu informer qu’il ne pourrait retrouver l’accès à cette salle, la seule pouvant accueillir les classes de son groupe d’alphabétisation avec le mobilier et l’équipement informatique requis, avait-il fait valoir.

Après la rencontre du 26 novembre avec la Commission scolaire de la Capitale, le groupe en alphabétisation touché par la perte du local 206 a pu regagner ledit local, où les équipements requis pour les activités de formation ont retrouvé leur place.

Le local 206 demeurera à la disposition de Lis-moi tout Limoilou jusqu’au terme de son présent bail, le 30 juin 2019. Par la suite, des réaménagements au premier étage, où sont situés les autres locaux de Lis-moi tout Limoilou, permettrnt à l’organisme d’installer la classe du groupe en alphabétisation sur ce même étage.

Soulignant les « nombreux appuis » témoignés après sa sortie médiatique, la direction de Lis-moi tout Limoilou exprime son « soulagement de poursuivre dans la sérénité sa mission de formation auprès de sa clientèle de personnes immigrantes et québécoises analphabètes, dans un esprit de collaboration avec la commission scolaire ».

À lire aussi :

Lis-moi tout Limoilou perd une salle de classe