Monnaie locale de Québec : plus de la moitié des BLÉ en circulation | 20 décembre 2018 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

Monnaie locale de Québec : plus de la moitié des BLÉ en circulation

Six mois après leur déploiement, plus de la moitié des 10 500 BLÉ (Billets local d’échange, la monnaie locale complémentaire de Québec) ont trouvé preneur. Ainsi, 5700 BLÉ circulent parmi la trentaine de commerces participants, concentrés dans les quartiers centraux de Québec, avec une récente percée sur la rive-sud, chez Taxi Lévis.

« Depuis le lancement du projet, on a tenu près de 20 réunions. Quand on sera rendu à 9000 BLÉ en circulation, on va analyser ce qu’on a fait et déterminer quelle sera la prochaine étape », a exprimé mardi soir Luc Gosselin, membre fondateur de Monnaie locale complémentaire (MLC) Québec, à l’occasion d’une rencontre d’information dans Limoilou.

Une demi-douzaine de curieux sont venus à cette soirée s’étant déroulée à la galerie d’art Chez Alfred-Pellan. Les membres fondateurs, formés de Luc Gosselin, Laurent Métais et Pierre-Alexandre Caron, poursuivent leurs démarches pour trouver d’autres commerçants intéressés. Évidemment, il ne pourra s’agir de chaînes.

« On n’ira pas les voir et ils n’iront pas nous voir. La mission des BLÉ s’inscrit dans des valeurs sociales, démocratiques et environnementales. On mise sur le commerce local. Ainsi, on a discuté avec le collectif Fardoche pour le Marché Saint-Sauveur. Ça devrait réussir pour l’été prochain. On est aussi entré en contact avec la SDC Quartier des arts de Québec. On est en train de faire un blitz dans Montcalm », affirme M. Gosselin.

Mais au-delà de la ville de Québec et de la rive-sud (Taxi Lévis), MLC Québec veut couvrir la grande région de Québec, incluant l’Île d’Orléans et les municipalités vers l’est de Québec, jusqu’à Saint-Tite-des-Caps.

Taux de rétention élevé

Jusqu’à maintenant, le projet-pilote des BLÉ semble connaître un bon succès, tant chez les utilisateurs que chez les commerçants. M. Gosselin rapporte que seul un commerçant a voulu écouler ses BLÉ contre des dollars, « parce que c’est un commerce peu actif l’hiver », a-t-il expliqué. De plus, seulement trois billets de BLÉ endommagés auraient été retournés.

« Pour l’utilisateur qui participe au mouvement, l’avantage est surtout moral. Mais il peut être amené aussi à découvrir des endroits (commerces participants où il n’irait pas autrement) », résume M. Gosselin.

La prochaine rencontre publique de MLC Québec aura lieu le soir du 16 janvier à Craque-Bitume. Pour davantage d’information, on peut visiter le mlcquebec.org

À lire aussi :

Le BLÉ devrait être en circulation à Québec

Une monnaie locale complémentaire pour Québec?

Intérêt croissant pour les monnaies locales : Québec aura la sienne