À la découverte du nouveau Centre Mgr Marcoux | 10 septembre 2019 | Article par Jean Cazes

Coin cinéma du deuxième étage du Centre Mgr Marcoux. 7 septembre 2019.

Crédit photo: Jean Cazes

À la découverte du nouveau Centre Mgr Marcoux

La Journée « Portes ouvertes » du samedi 7 septembre au Centre Mgr Marcoux a été l’occasion pour bien des Limoulois de se familiariser non seulement avec les vastes locaux lumineux du nouvel immeuble du parc Bardy, mais aussi, de prendre connaissance de la gamme d’activités de sports et loisirs offerte par son locataire.

L’ancien Centre Mgr Marcoux. 7 septembre 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

C’est depuis mai dernier que le Centre Mgr Marcoux 2.0 reçoit petits et grands au 2025, rue Adjutor-Rivard, après 46 ans d’occupation de son désuet immeuble du chemin de la Canardière, face à la nouvelle place Maizerets.

La Journée « Portes ouvertes » a permis à plusieurs citoyens de découvrir pour la première fois le café-santé, la joujouthèque, le gymnase, les multiples salles et les aires de repos avec coin cinéma du nouveau centre communautaire. Ils ont pu aussi constater à quel point les larges couloirs et l’ascenseur de l’immeuble vitrée facilitent la vie de la clientèle à mobilité réduite qui le fréquente.

De la danse à l’initiation aux vins

Étaient aussi présents pour l’occasion la sympathique équipe de professeurs du centre communautaire qui animeront, à compter de la semaine prochaine, la quarantaine d’activités à caractères culturelle, sportive et même d’alphabétisation de la Programmation loisirs automne 2019.

Monique Beaupré, professeure de danse
Crédit photo: Jean Cazes

Monique Beaupré partage au Centre Mgr Marcoux son profond attachement à la danse depuis 2013. « Un mode de vie! », précise-elle. Aussi engagée dans l’organisation de fêtes de quartiers à Limoilou, la professeure offrira cet automne deux cours de danses actuelles de niveau débutant II dans la vaste salle aménagée à cette fin au rez-de-chaussée de l’immeuble.

« Je prône cette forme d’expression pour briser l’isolement, pour que les gens bougent, qu’ils soient en santé. J’ai vu sur moi tout le bienfait de la danse, et je veux transférer cet acquis à des jeunes comme à des personnes âgées. Peu importe notre capacité à bouger, je veux susciter la joie de danser! Et la danse, elle continue en dehors de la salle dans ta vie, on le voit dans le maintien du corps de ceux et celles qui la pratiquent », fait-elle observer.

Enfin, Monique Beaupré n’a que de bons mots à formuler à l’égard des nouvelles installations dont elle bénéficie pour ses cours :

« Ça parait que le Centre Mgr Marcoux a été à l’écoute de sa clientèle. La salle de danse peut être divisée, on a un excellent système de son, d’éclairage, et j’adore les rideaux de style ballroom! »

Au deuxième étage nous accueille cette fois Rémi Cencig, autre professeur de longue date au Centre Mgr Marcoux. Il nous communique – lui aussi automne comme hiver – sa passion contagieuse des vins.

Fort d’un bagage de plus de 25 ans d’expérience dans la restauration et à titre de sommelier à Québec, le spécialiste démystifie dans ses ateliers d’Initiation au monde des vins leurs différentes appellations comme leur accord avec les mets. Chacune des dix rencontres de deux heures, explique-t-il, débute par « une dégustation analytique » de trois vins pour bien saisir « ce que l’on voit, ce que l’on sent, et ce que l’on goûte, le principal objectif des ateliers » :

« Il s’agit bien d’ateliers de dégustation, et non de cours, davantage académiques, insiste l’expert. On fait le tour des régions de la France, puis de l’Italie, d’autres pays, pour comparer les caractéristiques des différents cépages d’origine. On le fait avant tout pour le plaisir, et on en vient même à constater ce qui distinguent ces vins des vins commerciaux. Je dis toujours : « Buvez peu, mais buvez mieux! », conclut en riant Rémi Cencig.

Murale d’aluminium et dernières retouches

Aménagement en cours de l’aire tennis-patinage.
Crédit photo: Jean Cazes

Depuis peu, l’œuvre magistrale d’Ivan Binet agrémente la façade d’entrée du centre communautaire. « Par-delà les branches », réalisée par gravure sur aluminium, symbolise des feuilles qui se juxtaposent et se frôlent. La murale évoque pour l’artiste non seulement la variété des activités offertes par le centre communautaire, mais aussi, la diversité des gens qui le fréquentent.

Soulignons enfin que des travaux extérieurs sont toujours en cours au parc Bardy afin d’aménager de nouvelles surfaces de tennis. Celles-ci feront aussi office de patinoire dès cet hiver avec accès au Centre Mgr Marcoux.

Centre Mgr Marcoux
2025, rue Adjutor-Rivard

En savoir plus sur...