Ce drôle de drapeau | 23 juin 2019 | Article par André Lévesque

Drapeau du Carillon-Sacré-Cœur sur fond de la 4e Avenue.

Crédit photo: Société Saint-Jean-Baptiste / Archives de la Ville de Qyébec

Ce drôle de drapeau

J’ai retrouvé un drapeau que nous utilisions pour décorer notre maison lors de la procession de la Fête-Dieu. Cette manifestation religieuse était très importante dans chaque paroisse et attirait de très nombreux fidèles.

Toutes les organisations paroissiales y participaient dans les années 1950-1960 : les zouaves pontificaux, les scouts, les enfants de Marie, les membres des communautés religieuses et de nombreux prêtres. C’était solennel, un événement majeur du calendrier liturgique.

Procession de la Fête-Dieu sur la 5e Rue (Espace Parvis – exposition virtuelle)
Crédit photo: Espace Parvis

Tout en marchant vers le reposoir – autel provisoire situé à la fin du parcours d’une procession -, on chantait des cantiques religieux tels que « Loué soit à tout moment Jésus au Saint-Sacrement » et « Ave, Ave, Ave Maria ».

Le long du parcours, les maisons étaient décorées de banderoles, de fleurs ou de drapeaux. Le défilé partait de l’église Saint-Fidèle et passait presque toujours sur la 4e Avenue pour se terminer au parc Ferland. La veille, on installait de petits drapeaux sur la rampe de la galerie. Malheur à ceux qui ne décoraient pas leur maison pour cet événement majeur!

Nous avions en fait deux styles de drapeaux : celui du pape, jaune et blanc, et un drapeau bleu à croix blanche que je croyais, à cette époque, être celui du Québec. J’ai découvert bien plus tard qu’il s’agissait du Carillon-Sacré-Cœur :

En 1903, un groupe de jésuites et de laïcs adopte, à Québec, le Carillon-Sacré-Coeur comme drapeau national des Canadiens français. Au centre, on aperçoit le Sacré-Cœur ceint d’une couronne d’épines, surmonté d’une croix et entouré d’une guirlande de feuilles d’érable. Le fond bleu évoque le mythique drapeau qui aurait accompagné les troupes de Montcalm lors de leur victoire contre les Anglais à Carillon en 1758. La bannière est traversée d’une croix blanche et arbore à tous les coins la fleur de lys, symbole de la monarchie française. »  – Société Saint-Jean-Baptiste

On dit que ce drapeau est le précurseur de l’actuel drapeau québécois. C’est le 21 janvier 1948, peu avant trois heures, que le drapeau du Québec, tel que nous le connaissons aujourd’hui, flotta pour la première fois sur l’hôtel du Parlement.

Pour ce qui est de la procession de la Fête-Dieu au Québec, elle existe encore, mais elle n’a plus le faste d’autrefois.