Débat élections fédérales 2019 au cœur de Limoilou | 11 octobre 2019 | Article par Monlimoilou

De gauche à droite: Antoine Bujold (Parti libéral), Julie Vignola (Bloc Québécois), Simon-Pierre Beaudet (NPD), Alupa Clarke (Parti conservateur) et Dalila Elhak (Parti vert).

Débat élections fédérales 2019 au cœur de Limoilou

Collaboration spéciale: Jasmine Tremblay-Bouchard, journaliste au Carrefour de Québec.

Les candidats dans Beauport-Limoilou étaient présents en majorité lors du débat organisé le 9 octobre au Centre communautaire Jean-Guy Drolet. Les enjeux de l’environnement, de la société et de l’économie ont été abordés, suivis d’une période de questions. Les citoyens étaient nombreux dans la salle pour entendre les candidats s’exprimer.

Les candidats Simon-Pierre Beaudet du NPD, Antoine Bujold du Parti libéral, Alupa Clarke du Parti conservateur, Dalila Elhak du Parti vert et Julie Vignola du Bloc Québécois ont livré leurs orientations. Le Parti populaire du Canada n’a pas répondu à l’invitation. Le débat a été animé et modéré par le journaliste Mickaël Bergeron et a été organisé par Monlimoilou en collaboration avec CKRL et le Carrefour de Québec. Voici un bilan des éléments saillants entendus durant l’échange.

Ressources naturelles et pollution

Le Port de Québec a été rapidement désigné par les candidats. La réglementation complexe, qui relève à la fois du fédéral et de la Ville de Québec, a été soulignée par M. Bujold. Monsieur Beaudet du NPD a énoncé que « les citoyens de Limoilou et de Beauport ont grandement contribué aux efforts de documentation sur les effets néfastes des particules relâchées dans l’air ».

Madame Elhak mentionne que « la priorité pour le Parti serait d’empêcher l’agrandissement du port et de changer l’équipe à la direction ». Madame Vignola du Bloc Québécois a proposé une mesure plus concrète. « Un projet de loi, obligeant les entreprises à respecter la législation environnementale québécoise et non seulement fédérale, sera passé si nous sommes élus », a-t-elle dit.

Soutien à la communauté

Alupa Clarke considère que « la question des logements sociaux est de juridiction provinciale et que le fédéral sera présent lorsque le Québec fera des demandes à ce sujet ». La candidate bloquiste a souligné le bas revenu de la population de la circonscription. « Des personnes âgées vivent seules sous le seuil de la pauvreté », a-t-elle mentionné. Elle considère que le fédéral doit redonner plus à cette classe de la population.

Le candidat du NPD a abordé l’expansion des logements de type Airbnb qui nuit à l’accès au logement de certains quartiers de Québec. « L’Allocation canadienne pour enfants et la Stratégie nationale sur le logement sont grandement appréciées par les Canadiens », a souligné le libéral, M. Bujold. Le Parti vert promet 1 500 logements sociaux construits en réponse à l’enjeu de la pauvreté dans Limoilou.

Commerce

Le candidat libéral a fait valoir le taux d’imposition bas en vigueur pour les commerces afin de les aider à mieux subsister. La bloquiste Vignola a mis l’accent sur l’achat local et l’importance d’encourager les entreprises québécoises plutôt que d’acheter sur le site d’Amazon, par exemple.

Monsieur Beaudet s’est concentré sur l’intégration de Netflix dans le marché canadien sans devoir de taxes au pays. La candidate verte a enchaîné en appuyant la taxe pour Netflix. Elle a fait ressortir son expérience personnelle pour affirmer sa proximité avec les commerçants qui peinent à atteindre leurs objectifs financiers.

Le débat sera rediffusé sur les ondes de CKRL 89,1 le mercredi 16 octobre, de 10 h à 12 h. Il sera ensuite rendu disponible en baladodiffusion sur ckrl.qc.ca et sur monlimoilou.com.

En savoir plus sur cette entreprise