Dix ans de grands chantiers (6) : nouvelles vocations pour les propriétés religieuses du Mont-Thabor | 28 avril 2019 | Article par Jean Cazes

Couvent Mont-Thabor. Vue en direction ouest. 10 février 2010.

Crédit photo: Jean Cazes

Dix ans de grands chantiers (6) : nouvelles vocations pour les propriétés religieuses du Mont-Thabor

Dans le cadre des dix ans de Monlimoilou, cette série résume notre couverture de quelques grands chantiers urbains – salués ou controversés, c’est selon – qui ont modifié le visage du quartier au cours de la dernière décennie. Sixième chantier d’envergure : la transformation d’un coin de Maizerets, entre l’avenue du Mont-Thabor et le boulevard Henri-Bourassa, pour faire place principalement à un vaste ensemble résidentiel.

Mise en contexte du chantier

Vue aérienne en date du 27 août 1979. On devine à gauche le couvent et le cimetière des Sœurs servantes et, au centre, le parc Mont-Thabor.
Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Les communautés religieuses peuvent disposer de leurs propriétés au profit des promoteurs. En septembre 2009, les Sœurs servantes du Très-Saint-Sacrement annoncent non seulement la vente de leur couvent Mont-Thabor où elles s’étaient installées en 1931, mais aussi de leur chapelle consacrée à la mémoire des soldats canadiens morts au champ d’honneur. La communauté déménage peu après en Haute-Ville.

Le nouveau propriétaire des lieux, Concept Saint-Laurent, entend y ériger un vaste ensemble résidentiel en plusieurs phases. Le promoteur devra cependant se plier aux premières règles fixées par la Ville de Québec : il devra notamment intégrer en tout ou en partie les immeubles religieux tout en protégeant les arbres au nord de son terrain.

Des logements, mais aussi un parc public et une clinique médicale

Suivant l’ouverture en novembre 2011 de son bureau de vente, Concept Saint-Laurent démarre en février 2012 la construction de la première phase de 32 unités de ses condos Le 18 derrière le couvent.

Toujours à l’hiver 2012, le promoteur obtient son permis pour, cette fois, construire sur la parcelle située à l’intersection de la 18e Rue et du boulevard Henri-Bourassa. Il s’agit du petit parc du Mont-Thabor, site du monument Mission accomplie en hommage aux pompiers, lequel sera réinstallé l’année suivante dans le quartier Saint-Sauveur. Dès lors, Concept Saint-Laurent a le feu vert pour ériger des immeubles d’une hauteur maximale de 8 étages, un projet qui nécessitera finalement le sacrifice du couvent. En contrepartie, un espace public devra être aménagé dans l’ancien cimetière des Sœurs servantes après un échange de terrain avec la Ville.

En juillet 2012, après la livraison de la première phase des condos Le 18, la deuxième phase est entamée. Ses 16 unités réparties sur 4 étages seront complétées en novembre derrière la chapelle.

L’hiver 2013 marque l’étape la plus spectaculaire de l’ensemble résidentiel du Mont-Thabor. En février, l’imposante phase 3, en lieu et place du couvent, est enfin rendue publique : des 7 étages initialement annoncés, l’immeuble en comprendra 6 au final, incluant un rez-de-chaussée commercial. Le couvent tombe sous le pic des démolisseurs à la fin mars et au début d’avril (montage vidéo ci-bas).

On assiste en août de la même année à la première pelletée de terre de la phase 3. À ce jour, il ne reste plus qu’une dernière phase à lancer, qui devrait voir le jour sous peu.

Pour clôturer la métamorphose des anciennes propriétés des Sœurs servantes du Très-Saint-Sacrement, le parc public de proximité est aménagé à l’été 2016. Fruit des consultations menées auprès des citoyens du secteur avec le soutien du conseil de quartier Maizerets, le jardin/cimetière des religieuses s’est donc refait une beauté, avec une fontaine en son centre. Par ailleurs, l’immeuble résidentiel de 8 étages initialement envisagé au coin du boulevard Henri-Bourassa ne verra jamais le jour, Concept Saint-Laurent ayant plutôt accueilli sur sa parcelle le complexe de cliniques de médecine familiale Synase, qui a ouvert ses portes en 2018.

***

En lien avec cette série, une exposition de photos est en préparation en différents lieux dans les prochaines semaines.

Article précédent : La métamorphose du parc Cartier-Brébeuf