Les coureurs prennent d’assaut la rivière Saint-Charles | 10 avril 2019 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Gracieuseté Laurent Gagné

Les coureurs prennent d’assaut la rivière Saint-Charles

Signe que la popularité de la course est loin de s’essouffler, un nouveau club de course, Les coureurs de la rivière, vient de voir le jour dans le quartier Limoilou. C’est donc sur le bord de la rivière Saint-Charles qu’Antoine Moquin Joubert, un passionné de course, invite les participants pour la première séance d’entraînement le 7 mai.

« Ça fait environ 5 ans que je m’entraîne à la course. J’ai participé à quelques défis sportifs, comme la course de Limoilou l’an dernier et cette année, je suis inscrit à un demi-marathon et à un marathon. (…) Par dessus tout, je trouvais qu’il n’y avait pas vraiment de club de course grand public, et j’ai saisi cette opportunité! », lance le principal intéressé, formé en prévention de la blessure, de la Clinique du coureur.

Antoine s’investit à fond dans la course à pied. Il est aussi l’un des entraîneurs du nouveau club de course pour les 5-15 ans à Limoilou, associé au Grand club de course fondé par Natacha Gagné.

Circuits par intervalles

L’entraîneur de course a suivi plusieurs formations données par l’organisation de Daniel Riou, kinésiologue de métier et fondateur notamment du Défi entreprises se déroulant dans quelques régions du Québec.

« Au départ, j’ai suivi ces formations par intérêt personnel. Ça a été très formateur. Au-delà des aspects techniques, on nous montre comment bien encadrer un club, comment encourager les participants », illustre ce mordu du plein air, aussi guide en ski d’aventure et de canot-camping.

Antoine Coquin Joubert, fondateur du club Les coureurs de la rivière.
Crédit photo: Gracieuseté Laurent Gagné

Ainsi, chaque groupe de coureurs de 18 ans et plus qu’animera Antoine Joubert Moquin au sein des Coureurs de la rivière sera composé d’au maximum 25 à 30 participants. L’entraîneur souligne que tous sont les bienvenus. « La seule contrainte est d’être capable de courir 30 minutes de manière continue », souligne celui qui est membre du Club de course de l’Université Laval.

Les participants peuvent choisir de s’inscrire à des entraînements à raison d’une ou deux fois par semaine. « Il y aura une période d’échauffement, des éducatifs de course à pied, et des intervalles (marche/course ou course lente/course rapide). C’est la meilleure façon de performer selon moi », évalue Antoine Moquin Joubert.