Lieu historique national Cartier-Brébeuf : retour de la croix cet automne | 21 juillet 2019 | Article par Jean Cazes

La célèbre croix retrouvera son socle cet automne. Vue en direction de l’autre parc,  celui, municipal, de l’Anse-à-Cartier. 7 juillet 2019.

Crédit photo: Jean Cazes

Lieu historique national Cartier-Brébeuf : retour de la croix cet automne

Le 17 juillet 2018, Parcs Canada a retiré du Lieu historique national Cartier-Brébeuf son emblématique croix de Jacques Cartier, suscitant beaucoup d’interrogations de citoyens qui fréquentent ce site.

Caroline Gagné, porte-parole du Lieu historique national Cartier-Brébeuf, nous informe que cette croix avait besoin d’une cure de beauté. La tâche a été confiée à l’Agence Parcs Canada, mandatée pour protéger le patrimoine naturel et culturel du pays et mettre en valeur des éléments éloquents de ce patrimoine.

La croix de Jacques Cartier regagnera son socle dès que les travaux pour sa restauration – dont la nature n’a pas été précisée – seront complétés, vraisemblablement à la fin de l’automne prochain.

Un rappel historique

Croix de Jacques Cartier, 28 décembre 2012.
Crédit photo: Jean Cazes

Tel que l’explique une capsule diffusée sur la page Facebook de la Société historique de Québec, la croix du Lieu historique national Cartier-Brébeuf rappelle celle plantée par Jacques Cartier au confluent des rivières Saint-Charles et Lairet. Après avoir passé un hiver 1535-1536 très difficile avec son équipage à Québec, alors nommé Stadaconé, il l’a installée le 3 mai 1536, juste avant de rentrer à Saint-Malo, en France.

« C’est pourquoi le 14 septembre 1835, en souvenir de cet événement […] une croix est plantée face à l’entrée principale de l’Hôpital de la Marine, sur la rive droite de la Saint-Charles, près de l’actuel pont Drouin. On récidive en 1888, de l’autre côté de la rivière cette fois-ci, là où l’explorateur malouin avait échoué ses trois bateaux pour l’hiver et où on retrouve aujourd’hui le parc Cartier-Brébeuf. Au début des années 1970, cette croix est relocalisée quelques mètres plus à l’ouest. Elle y est toujours aujourd’hui. »

Jacques Cartier avait également planté une croix à Gaspé en juillet 1534, lors d’une escale pour se mettre à l’abri de vents forts. Symboles religieux? Repères de navigation? Ces croix auraient rempli les deux fonctions, dit-on. Aujourd’hui, elles rappellent des événements fondateurs de notre histoire.

À lire aussi :

Dix ans de grands chantiers (5) : la métamorphose du parc Cartier-Brébeuf