Limoilou dans les années 1970 (41) : parvis de l’église Saint-Paul-Apôtre | 25 août 2019 | Article par Jean Cazes

Église Saint-Paul-Apôtre, 8e Avenue, en 1977.

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Limoilou dans les années 1970 (41) : parvis de l’église Saint-Paul-Apôtre

La série « Limoilou dans les années 1970 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives tirées de diverses sources.

Immortalisée en 1977, l’image à la une est tirée d’une diapositive représentant une vue du sud-est de la 8e Avenue. Cette église a été recyclée en résidence (description des Archives de la Ville de Québec).

La photo comparative dans la galerie ci-bas date du 20 août 2019. À gauche, l’immeuble de la communauté religieuse Myriam Beth’léhem est aujourd’hui en partie masqué par les arbres. Toujours en direction nord, une autre photo datant aussi de 1977 illustre toute la section de la 8e Avenue comprise entre la 19e et la 22e Rue, incluant au premier plan le Centre de formation professionnelle de Limoilou.

Fusion entre patrimoine religieux et architecture contemporaine

Œuvre de l’architecte Paul-Émile Mathieu, l’église Saint-Paul-Apôtre a été achevée en 1960. Comme l’ancienne église Saint-Esprit – aujourd’hui, l’École de cirque de Québec – et l’ancienne église baptiste de la 3e Avenue, la coopérative d’habitation Saint-Paul-Apôtre est un autre bel exemple de reconversion d’un immeuble religieux à des fins communautaires ou pour des logements.

Développée par Action-Habitation, cette coop, qui accueille depuis 2007 des personnes aînées et des ménages à revenu modeste, a fait l’objet d’un reportage dans l’édition du Soleil du 31 décembre 2010 :

« Le Saint-Paul-Apôtre est le fruit d’une fusion entre le patrimoine religieux et l’architecture contemporaine. « Les églises transformées en habitations n’ont pas toujours été des succès », soutient l’architecte Mario Lafond, de la firme conceptrice Lafond Côté Architectes, soulignant le défi que la bâtisse représentait. Mais alors que plusieurs églises du Québec ne peuvent qu’être détruites, participer à un sauvetage était très stimulant, ajoute l’architecte. »

La partie église de l’ensemble résidentiel contient 23 logements. Entre autres caractéristiques, son chœur accueille une salle communautaire. De plus, « le parvis de l’ancienne institution religieuse a été démonté pour aménager un balcon communautaire ». L’ancienne église est reliée au nouvel immeuble de 35 unités locatives par une passerelle couverte. « La firme Lafond Côté a misé sur une idée contemporaine qui respecte la géométrie de l’église », précise-t-on enfin dans l’article du Soleil.

Archives de la Ville de Québec

À l’exemple de la photo ci-haut, les images archivées de la Ville de Québec sont accessibles en ligne. On peut en faire la diffusion sans licence et sans frais en utilisant les vignettes estampées au logo de la Ville et en citant correctement les sources.

Lire le billet précédent de la série :

Limoilou dans les années 1970 (40) : le casse-croûte Orléans sur la 1re Avenue