Ma Voisine Geek quittera la 1re Avenue | 12 décembre 2019 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Ma Voisine Geek

Ma Voisine Geek quittera la 1re Avenue

Ma Voisine Geek, qui avait ouvert ses portes au printemps dernier au 1195 de la 1re Avenue, annonce qu’il quittera ce local vers le début janvier 2020.

C’est dans une publication sur les réseaux sociaux que la nouvelle est sortie, en fin d’après-midi jeudi. L’organisme derrière la boutique-atelier de jeux, jouets et cosplay entend poursuivre ses activités en visitant d’autres lieux, et garde espoir de s’installer ailleurs plus tard. Il se voit toutefois dans l’incapacité de conserver l’espace qu’il occupe présentement.

« Le projet continuera avec sa mission qui est de briser l’isolement et rassembler les geeks en organisant des soirées de jeu, des rencontres geeks et de journées de bricolage et cosplay etc., qui auront lieu à d’autres endroits, car nous ne sommes plus en mesure de garder le local. Nous allons continuer à vendre de la marchandise geek sur le web pour financer les activités de l’organisme dans le but de retrouver dès que possible un local qui répond à vos besoins. Notre marchandise est présentement en grande vente de liquidation, alors venez vous gâter et soutenir le projet jusqu’au début janvier! »

Au-delà de la boutique

La fermeture de la boutique-atelier sur la 1re Avenue est fixée au début janvier, après le Boxing Day, toutefois l’organisme poursuivra la vente en ligne de matériel geek au http://www.mavoisinegeek.ca/

Au début mars 2019, Véronique Demers de Monlimoilou avait rencontré Jessica Leullier, fondatrice de Ma Voisine Geek, dont le nom pressenti était alors Marché Geek. Elle avait souligné qu’au-delà d’une boutique, elle souhaitait créer un espace où, entre les événements dans le domaine tels que le ComicCon, les adeptes de la culture geek pourraient se reconnaître et se retrouver :

« Je souhaite que les gens pratiquent leur passe-temps avec d’autres et tissent des liens, qu’il y ait un sentiment d’appartenance qui se développe au lieu. Je vais d’ailleurs faire de la place aux artistes locaux qui pourront mettre leurs créations en consignation. »