Un studio d’enregistrement au coeur de Maizerets | 23 mai 2019 | Article par Jessica Lebbe

Clayton Grenier, Michael Stewart et Francis Bélanger-Desbiens nous ont reçu dans leur refuge de création musicale : le Studio Bardy.

Crédit photo: Jessica Lebbe

Un studio d’enregistrement au coeur de Maizerets

Résident de Maizerets depuis 2009, Clayton Grenier n’avait pas imaginé que son garage deviendrait un jour un studio d’enregistrement pour des artistes de Québec et même d’ailleurs.

« J’avais besoin d’un espace pour jouer de la musique. Je louais un 5 1/2 à mon drummer, où on s’était fait un local pour répéter… dans son salon! Mais sa copine s’est tannée à un moment donné [rires]… Mon drummer est arrivé avec l’idée de transformer mon garage en studio. Finalement, on l’a mis en place en un été, en 2013! »

En 2015, Clayton Grenier commence à y enregistrer, en autodidacte, le premier EP de son groupe Miles Clayton, qu’il autoproduit avec son frère Sheldon. Ce mini-album Dream Out Loud sort finalement sur les plateformes numériques en 2016.

« Mais avant ça, il y a beaucoup de productions et de chansons qui n’ont jamais vu le jour! Jusqu’à tant qu’on se dise : ok, on sort un produit qu’on a envie de faire écouter aux gens », affirme le propriétaire, sourire en coin.

Depuis, les membres du groupe Miles Clayton officient tous au Studio Bardy, nommé ainsi en l’honneur de sa rue, dans leurs fonctions de prédilection : Clayton Grenier (Production Musicale
Mixing & Mastering, consultant), Sheldon Grenier (composition, administration), Michael Stewart (production vidéo et site web)…

Le résident de Maizerets accueille ensuite East Blind Wind (folk-rock) et Caléro (trio vocal classique), deux formations que Clayton Grenier a également produites. À ce jour, aucune publicité n’a été faite pour promouvoir le lieu, le bouche à oreille ayant très bien fonctionné dans le milieu de la musique à Québec.

Accompagner les artistes de la relève

Le Studio Bardy attire particulièrement les artistes en démarrage de carrière.

« On a le lieu, on a les connaissances, donc on est contents de pouvoir en faire profiter notre entourage dans une ambiance conviviale et plaisante. On enregistre beaucoup d’artistes qui n’ont pas encore beaucoup d’expérience de studio et qui ont donc besoin d’une certaine direction pour monter leur projet. Ici, ils se sentent super à l’aise, car on en a fait une place le fun! », soutient Clayton Grenier.

Avouant ne pas être capable de s’impliquer « uniquement dans l’enregistrement », le coordonnateur du studio aime accompagner les musiciens dans le lancement de leur extrait radio, leur site web ou la gestion de leurs réseaux sociaux afin de mieux les promouvoir. Une stratégie essentielle pour valoriser le travail de l’artiste, selon lui :

« Je l’ai connu moi-même. Après avoir travaillé un an ou deux sur une série de chansons, je voyais que ça mourait dans l’œuf, parce que la promotion n’avait pas été bien assurée ou que des spectacles n’avait pas été bien ciblés pour se faire connaître… Il faut vraiment prendre le temps de penser à tout ça, même si les artistes aiment moins cette partie de se vendre soi-même. »

Pour valoriser les moments en studio, Clayton et son équipe se sont même lancés dans la production de sessions live avec des jeunes artistes de Québec, comme la formation Ombre.

« En 2019, on peut sortir le meilleur album ou la meilleure chanson, si on n’a pas d’appui visuel, c’est dur d’accrocher le monde. Montrer ce qu’on est capables de faire live, c’est réellement important pour un artiste s’il veut obtenir des spectacles ou inciter des gens à venir le voir. Ça reste le gagne-pain en musique aujourd’hui! », estime Clayton Grenier.

À moyen terme, l’équipe imagine déjà que le 4 1/2 au demi sous-sol, à côté du Studio Bardy, sera mis à disposition d’un artiste en résidence comme local de répétition ou de séjour.

Un événement musical sur l’avenue Bardy?

Et si le résident de Maizerets a décidé d’implanter son studio dans ce secteur de Limoilou, ce n’est pas un hasard. Fier des bonnes relations entre voisins, Clayton Grenier a même un grand projet pour son quartier depuis plusieurs années :

« Mon rêve? Avoir une journée d’été où on ferme l’avenue Bardy coin rue de la Trinité pour y mettre une scène, on dégage les chars et on débloque un budget pour inviter un artiste connu et rassembleur, en spectacle, qui fera venir des gens au quartier. Quelqu’un le fun qui a cette vibe communautaire comme Webster, Vincent Vallières ou Marie-Pierre Arthur?! »

À voir bientôt près de chez vous? Avec de tels désirs d’expansion au Studio Bardy, il y a fort à parier que le projet sera lancé un jour…

Studio Bardy
1414, avenue Bardy

En savoir plus sur cette entreprise