Textes sur la mise au monde recherchés! | 20 juillet 2019 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Photo by Rene Asmussen from Pexels

Textes sur la mise au monde recherchés!

Le Groupe de parents de la maison de naissance de Limoilou a partagé sur les réseaux sociaux ce matin un appel aux textes relatant des parcours de naissance, de mise au monde de la vie. Les textes sélectionnés seront intégrés à un recueil qui devrait paraître pour la période des Fêtes.

En mars dernier, un premier appel avait été lancé pour ce projet. Des textes ont été soumis, toutefois pas en quantité suffisante pour produire le recueil espéré. Les responsables du projet profitent donc de la période estivale, peut-être plus propice à ménager du temps d’écriture, pour relancer l’appel. La nouvelle date limite pour soumettre un texte est fixée au 29 septembre.

L’appel s’adresse aussi bien à celles qui ont accouché qu’aux personnes les plus proches d’elles qui ont été parties prenantes de leur parcours de mise au monde :

« Que vous soyez la maman accouchante, le conjoint, la conjointe, un grand-parent, un enfant, nous voulons vous lire! »

« Un recueil rempli d’émotions »

L’objectif est de pouvoir produire « un recueil rempli d’émotions », avec des textes qui « font revivre l’incroyable parcours de la mise au monde », peut-on lire dans le message partagé ce matin. Si toutefois les responsables ne parviennent pas à rassembler un nombre suffisant de textes pour compléter ce recueil, le projet sera abandonné, indique-t-on. Advenant l’abandon du projet, les textes soumis seront détruits, par souci de confidentialité, précise-t-on.

On peut rejoindre les responsables du projet de recueil via la page Facebook du Groupe de parents de la maison de naissance ou par courriel en écrivant à parentsmdn.limoilou@gmail.com|

Outre ses services liés à l’accouchement, au suivi prénatal et postnatal et aux soins du bébé, la Maison de naissance située sur la 1re Avenue à Limoilou offre des cours, ateliers et autres activités autour de la naissance. Elle dessert les femmes de toute la région de la Capitale-Nationale, et leurs familles.