Un laboratoire de l’alimentation grandeur nature en vitrine au Grand Marché | 29 avril 2019 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Suzie Genest

Un laboratoire de l’alimentation grandeur nature en vitrine au Grand Marché

En partenariat avec la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation (FSAA) et l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) de l’Université Laval, la Ville de Québec a dévoilé aujourd’hui les vitrines technologiques sur l’alimentation qui prendront place au Grand Marché pour bonifier l’expérience de ses visiteurs.

Cinq modules thématiques intégrant des dispositifs interactifs permettront d’obtenir des informations sur la production, la conservation, la valeur nutritive, la transformation, l’emballage et la consommation des aliments, de même que la recherche scientifique locale en lien avec ceux-ci.

Jardin d’hiver d’aquaponie

Conçu par des étudiants en génie agroenvironnemental, un module d’aquaponie de 14 pieds de long, 9 pieds et 6 pouces de haut et 2 pieds de large, sortira pour la première fois de l’Université Laval. Des truites arc-en-ciel rassemblées par groupes d’âges y occuperont trois bassins, tandis qu’un bassin inférieur contiendra laitues, fines herbes, plants de légumes. Des étudiants assureront son entretien et animeront aussi l’espace pour répondre aux questions des visiteurs.

Le module qui devrait permettre annuellement de produire de 15 à 18 kg de poisson sera par la suite offert en format adapté pour les personnes qui aimeraient s’en procurer un afin de tenter à la maison l’aventure de l’aquaponie. Une expérience qui n’est « pas facile », a souligné le doyen de la FSAA, Jean-Claude Dufour, en souhaitant bonne chance à ceux qui la tenteront.

Innovations en agrolimentaire

Les vitrines bénéficient aussi de la participation des étudiants de l’École de design de l’Université Laval, qui ont conçu des éléments des modules, entre autres pour celui consacré aux innovations dans le domaine agroalimentaire. Localisé à proximité de l’incubateur d’entreprises alimentaires Mycélium, cette deuxième vitrine sera consacrée notamment à l’assiette et aux emballages du futur. On y tiendra des ateliers en lien avec ces sujets.

Espace famille

Une des vitrines, conçue plus particulièrement pour les familles et les enfants, sera consacrée aux pratiques de consommation responsables, au tri des déchets, à l’économie circulaire, etc.  Bornes interactives et meuble ludique abécédaire (maquette sur la photo à la une) viseront à y favoriser des apprentissages, notamment en lien avec la réduction des déchets à la consommation.

Aire de consommation

Les produits locaux, selon les saisons, seront en vedette dans une autre vitrine, où un grand écran géant tactile donnera accès à une panoplie d’informations les concernant : valeur nutritive, entreposage, conservation… Le tout s’inspire de l’Encylopéédie visuelle des aliments publiée aux Éditions Québec/ Amérique et bénéficie également d’un partenariat avec l’Académie culinaire, a souligné Renée Michaud, directrice exécutive au développement à l’INAF.

Innovation et recherche

Enfin, un espace vitrine sera consacré à la recherche et à l’innovation dans les domaines de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la nutrition. Le visiteur pourra y voir l’ampleur des travaux et de l’expertise des chercheurs locaux à la FSAA et à l’INAF, et les impacts de ceux-ci. Des vidéos présentant leurs découvertes et innovations seront diffusées sur des écrans dans le Grand Marché.