Une certification cycliste averti à Québec | 10 juillet 2019 | Article par Catherine Breton

Une sortie à vélo lors du programme cycliste averti.

Crédit photo: Gracieuseté de Vélo Québec

Une certification cycliste averti à Québec

La sécurité à vélo est un enjeu dans toutes les villes du monde et pour les cyclistes de tous âges. C’est pourquoi Vélo Québec a mandaté l’organisme MaKadence, voué au développement des sports cyclistes dans la grande région de Québec, pour offrir le programme Cycliste averti dans la ville de Québec.

Ce programme de formation, qui est déjà offert à Montréal depuis 2014 ainsi que dans diverses régions depuis quelques années, vise à conscientiser les jeunes sur les enjeux de sécurité routière et de comportements responsables dans les rues du Québec.

Une première à Limoilou

Soucieuse de la sécurité des jeunes qui la fréquentent, l’école Saint-Fidèle du quartier Limoilou a accepté d’accueillir le programme Cycliste averti, qui s’adresse aux jeunes du deuxième cycle, soit les enfants qui sont en 5e et 6e années du primaire.

Le but est d’instruire les jeunes et de les entrainer à se déplacer à vélo de façon sécuritaire et autonome dans leur propre environnement

« Le programme met à contribution les enseignants titulaires, les éducateurs physiques ainsi que les équipes de MaKadence développement cycliste, pour offrir aux élèves une expérience complète et riche d’enseignements utiles pour leur vie quotidienne. «

Le programme cycliste averti comprend six heures de théorie, soit six périodes d’une heure, qui couvrent les bons comportements de sécurité routière à adopter. Les enfants sont également initiés au code de la route. Ils apprennent comment agir aux intersections, à savoir qui a la priorité – les voitures, les vélos ou les piétons. Ils apprennent à voir s’ils sont dans l’angle mort d’une voiture. Bref, ils acquièrent les notions utiles pour pédaler en toute sécurité.

Parallèlement, les jeunes ont droit à des exercices pratiques en milieu fermé pour développer leurs aptitudes psychomotrices. Ils apprennent à lâcher un guidon pour pratiquer les signalements de base – pour tourner à droite, à gauche ou pour signaler qu’on s’arrête. Ils s’exercent à freiner graduellement. Bref, ils développent leurs aptitudes à manier le deux roues.

La dernière partie du programme consiste en un volet pratique qui se donne directement dans la rue, en situation réelle, sous la supervision d’encadreurs qualifiés. Le but est de permettre aux jeunes de prendre confiance en leur capacité et d’expérimenter leurs nouveaux acquis dans un contexte réel. Ils font donc une sortie d’une demi-journée pour faire un parcours de deux à trois kilomètres durant lequel ils ont la chance de mettre en pratique les notions apprises.

Notez que le programme s’adresse également aux jeunes qui n’ont jamais fait de vélo, en leur offrant une formation avec la méthode draisine, pour leur apprendre à monter en selle et découvrir le plaisir de rouler à vélo.

À la fin du programme, les jeunes cyclistes reçoivent même un bulletin qui certifie les enseignements qu’ils ont reçus à titre de cyclistes maintenant avertis. Ces bulletins évaluent les capacités des jeunes afin de donner un aperçu aux parents du niveau de qualification à vélo de leur enfant. Ainsi, ils seront rassurés ou encore, ils pourront veiller à suivre l’évolution des apprentissages à peaufiner.

Cette initiative permettra certainement d’améliorer les relations cyclistes/automobilistes et cyclistes/piétons.

Vous aimeriez que le programme cycliste averti se donne dans votre école de quartier?

Sachez que l’organisme MaKadence est présentement en recrutement auprès de différentes commissions scolaires de la région de Québec, dont la commission scolaire de la Capitale, ainsi que celle des Premières-Seigneuries.

Aussi, outre ces activités auprès des jeunes, MaKadence offre des formations plus sportives et compétitives. Son mandat demeure le même : développer les activités sportives cyclistes.

Sur ce, cet été, roulez prudemment!