Dans le monde des cactus de Michael Chateauvert | 18 août 2020 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Véronique Demers

Dans le monde des cactus de Michael Chateauvert

De multiples projets fusent dans la tête de Michael Chateauvert. Le plus récent qui a germé est une boutique virtuelle d’euphorbes et de cactus sur Facebook : Euphorbia Québec – cactus. Le coiffeur exerçant dans le quartier Limoilou s’est découvert une nouvelle passion pendant la pandémie causée par la COVID-19.

« En fait, ça a commencé il y a trois ans. J’ai commencé à accumuler beaucoup de plantes dans mon salon de coiffure (Création MC2), mais ça a pris plus d’ampleur alors que je prenais soin de mon conjoint qui était en attente d’une opération. Ce n’était pas évident de prévoir un horaire de clients. J’ai affiché sur le web pour le plaisir des vivaces à vendre et j’ai constaté un réel engouement», explique celui qui a créé sa page Facebook pendant la pandémie.

Ses amis et ses connaissances ont acquis des produits qu’il a vendus à Limoilou et dans les environs, hors de son commerce. Ou plutôt à adopter, comme il se plaît à dire.

« Pendant la crise [de la COVID-19], les gens ont eu envie de donner de l’amour, de voir quelque chose pousser, de là mon concept d’adoption. J’ai fait plein d’expériences avec les plantes, je me suis fait aussi des amis dans les serres. Et j’essaie du mieux que je peux de partager ma passion », détaille le jeune homme qui aura bientôt 30 ans.

Il a démontré – exemple à l’appui pendant l’entrevue – que les euphorbes laissent échapper une sève laiteuse lorsqu’on les blesse. « C’est du latex et ça peut brûler la peau », prévient M. Chateauvert. Contrairement aux euphorbes, les cactus ont une sève claire et rarement irritante, à part quelques espèces de la catégorie des mamillaires.

Michael Chateauvert transmet d’abord sa passion des euphorbes, des cactus et des autres plantes à sa fan numéro un : sa fille de 7 ans. Elle possède déjà sa plante araignée, et choisira bientôt une deuxième plante. « Elle m’a dit récemment : « Papa, ta maladie des plantes grandit! » », dit-il avec le sourire. Plusieurs plantes sont chez lui, à Charlesbourg, mais également à Limoilou chez un ami, ainsi qu’à son commerce. Le jeune commerçant livre ses plantes à adopter à Limoilou et dans les environs.

Dans son concept d’affaires, Michael Chateauvert se plait à récupérer toutes sortes d’objets pour les revaloriser et leur donner une deuxième vie, qu’il mélange parfois à un aménagement de plantes. « Je peux donner des conseils à domicile sur les aménagements de plantes. J’aimerais aussi suivre une formation de potier pour créer mes propres pots; j’ai vu une formation qui se donnait à Charlesbourg. Je suis motivé! », conclut-il.

On retrouve la boutique virtuelle Euphorbia Québec – cactus sur Facebook.