Lairet : 18e Rue, 3e lien et transport structurant mobilisent les citoyens | 13 février 2020 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Jean Cazes

Lairet : 18e Rue, 3e lien et transport structurant mobilisent les citoyens

Transports et sécurité des déplacements ont dominé l’ordre du jour lors de l’assemblée de février 2020 du conseil de quartier de Lairet, mercredi soir, en présence de nombreux citoyens et du chef de l’opposition Jean-François Gosselin, qui poursuit sa tournée annoncée.

Publicité

Plusieurs citoyens – assez pour occuper la quasi-trentaine de sièges prévus à leur intention – s’étaient déplacés pour cette première assemblée du conseil de quartier de Lairet depuis l’accident du 15 janvier impliquant une femme enceinte et son conjoint, à l’angle de la 18e Rue et de la 4e Avenue. La pétition lancée dans la foulée de cet accident a recueilli, en moins d’un mois, 1071 signatures.

18e Rue : comité de suivi et interventions

Suivant l’accident très médiatisé, la conseillère du district Suzanne Verreault a communiqué avec le président du conseil de quartier de Lairet Yan Turgeon pour l’informer qu’un comité de suivi prendrait forme. Il inclura notamment des résidents de la 4e Avenue et de la 18e Rue, Yan Turgeon et Raymond Poirier, président du conseil de quartier du Vieux-Limoilou.

Comme l’a rappelé l’élue, l’intersection 18e Rue – 4e Avenue est identifiée comme l’une des plus accidentogènes du territoire dans la Stratégie pour la sécurité routière de la Ville de Québec. Outre le fait que des montants additionnels sont réservés à ces intersections, elles ont aussi un statut prioritaire en termes d’échéancier. On devrait ainsi voir se concrétiser en 2021 des interventions dans le secteur 18e Rue-4e Avenue, et entre-temps, « des mesures transitoires », a affirmé Suzanne Verreault. Un engagement qui a suscité les remerciements dans la salle.

Un 3e lien qui n’« inquiète pas trop »

Le 3e lien et ses hypothèses de sortie dans le secteur de l’avenue Soumande et dans Saint-Roch ont monopolisé une partie de l’assemblée. Soulignant la caractère incertain et imprécis de l’annonce de la fin janvier, l’élue du district s’est faite rassurante devant les préoccupations des citoyens présents :

« Je pense que vous allez être entendus. […] Je vais rendre compte de ce que j’entends ce soir, il faut être vigilant et surveiller ce qui va arriver. […] Ça n’enlève rien à notre projet de tramway, ils ne nous demandent pas d’attendre. […] En date d’aujourd’hui, je ne m’inquiète pas trop », a-t-elle dit, ajoutant que pour un tunnel sous-fluvial, il doit y avoir un bureau d’audience publique.

Transport en commun et participation publique

Du conseil de quartier de Lairet hier a aussi émergé cette proposition : que la Ville de Québec offre des billets d’autobus gratuits aux citoyens lors de comités consultatifs, incluant les assemblées de conseils de quartier. Cette mesure, déjà en place pour les conseils d’arrondissement et le conseil municipal, vise à favoriser à la fois l’usage du transport en commun et la participation publique.

Plusieurs autres idées liées au transport en commun, qui seront amenées lors des comités de bon voisinage débutant la semaine prochaine, ont été soulevées. Une présentation préparée par un citoyen et des témoignages d’autobus « pleins à craquer » sur la 1re Avenue ont rallié les avis pour une desserte plus fréquente que celle prévue par l’actuel projet de transport en commun structurant.

Également, le conseil de quartier a fait valoir qu’on favoriserait les arrêts pour des achats locaux si le RTC accordait le droit de correspondance gratuite avec les billets « 1 passage » comme pour les autres titres.

À lire aussi : Des résidents se mobilisent pour la sécurité de la 18e Rue.

En savoir plus sur...