Parterres et balcons verdoyants et fleuris du Vieux-Limoilou (1) | 2 juillet 2020 | Article par Jean Cazes

Le coin tranquille de Louisette Mercier. 28 juin 2020.

Crédit photo: Jean Cazes

Parterres et balcons verdoyants et fleuris du Vieux-Limoilou (1)

Pourquoi ne pas profiter de cet exceptionnel été covidien pour jouer les touristes dans son propre quartier ? Dans ce contexte, ce premier d’une série de trois reportages photo immortalise la passion de résidents du Vieux-Limoilou à végétaliser leur havre de paix.

L’image en entête, à titre d’exemple, illustre le balcon végétalisé de Louisette Mercier. Pour elle et son chum bricoleur s’ouvre de là une vue privilégiée sur l’église Saint-Charles, bijou de notre patrimoine « qui me rappelle la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré », exprime la résidente de la 5e Rue.

Les grimpants tels les pois mange-tout mis en valeur. 28 juin 2020.
Crédit photo: Jean Cazes

Native de Stadacona, Louisette vit dans l’ancien logement de son fils depuis 2009. Il y a trois ans, elle a entrepris de verdir et fleurir son coin tranquille « que beaucoup de passants remarquent, en particulier le soir, avec l’éclairage », précise-t-elle. Ciboulettes, laitues, pois mange-tout, gloires du matin, pensées et autres pétunias y sont entretenus aux petits soins avec l’aide de l’ingénieux système d’arrosage automatique qu’a installé son conjoint.

La galerie ci-dessous illustre cinq autres parterres et balcons végétalisés du Vieux-Limoilou. On vous invite également à les découvrir au hasard lors de vos marches !

*  *  *

Culture sur le balcon de Lili Michaud.  23 juillet 2010.
Crédit photo: Jean Cazes

Dans un même ordre d’idée, soulignons la publication de l’agronome et conférencière de Lili Michaud, Mon potager santé (Éditions Multimonde, 2017). Pour ceux et celles qui ne la connaissent pas, la résidente de Lairet prodigue dans son ouvrage de multiples conseils pour cultiver chez soi, dans son jardin ou sur son balcon, légumes et fines herbes.

Le « potager santé » de Lili Michaud a aussi fait l’objet d’un photo-reportage dans le cadre de notre série « Trésors d’arrière-cours », publiée en 2010 et 2011.