Phil Bourg – Il y a tant à faire… | 22 janvier 2020 | Article par Catherine Breton

Photo promo du projet Phil Bourg

Crédit photo: Sophie Boonen et Benjamin Antony Monn Photography

Phil Bourg – Il y a tant à faire…

Politisé et lucide, l’auteur-compositeur-interprète Philippe Bourque parachève son premier projet solo qu’il a baptisé, ou devrait-on plutôt dire re-baptisé, Phil Bourg.

Philippe Bourque se réclame le droit de porter le nom de son ancêtre, Antoine Bourg. L’histoire de ses origines et du choix de reprendre ce patronyme est d’ailleurs joliment résumée sur son site. En gros, en peut présumer, à la lumière des faits historiques, que certaines familles ont voulu prendre leurs distances en changeant de nom pour éviter de devenir persona non grata.

Une histoire commune à l’époque du régime colonial. Pour l’artiste, c’est justement une raison suffisante pour ne pas la perpétuer.

« Je refuse de porter le fardeau d’une conquête coloniale qui perdure encore aujourd’hui. Je refuse d’être le symbole d’une oppression dont on tente encore aujourd’hui de nous convaincre de ses bienfaits au détriment de notre liberté nationale. »

La promotion et la diffusion de la culture et des valeurs québécoises constituent le cœur de tous les projets menés par Philippe. Originaire de Saint-Étienne-de-Lauzon, il a étudié en génie informatique, domaine dans lequel il travaille encore à temps partiel. Cela lui permet de se concentrer sur ses nombreuses activités musicales.

Il est à l’origine, avec son acolyte Pierre Alexandre, du projet Poulet Neige, une plateforme sur laquelle on peut découvrir des artistes québécois, tous styles confondus. Il y a quelques années, alors que Poulet Neige était une étiquette de disques et gérait quelques artistes, on y proposait une liste de Noël qui est devenue très populaire. Le projet a évolué, mais le principe demeure le même. En cliquant sur la page d’accueil autant de fois que vous le désirez, vous entendrez différents artistes québécois. À chaque clic, un nouvel artiste, un nouvel univers.

Ce projet démontre bien que Philippe aime écouter de tout. Il a des préférences, mais il reste ouvert à tous les styles puisqu’on ne sait jamais d’où peuvent émerger les influences…

Le yin et le yang

Philippe fait partie du groupe Quatalogne, qui revisite des grands succès québécois pour le plaisir de faire chanter les foules aux côtés d’Isabelle Cormier, de Solem Pérot et de Loïc Du Sablon.

Il est également l’un des créateurs de L’Aurore, un groupe de chansons orchestrales qui met en musique la poésie d’Émile Vigneault. Pourquoi L’Aurore? Pour incarner la lumière et proposer une musique qui casse le cynisme, même si le projet se veut engagé. On y parle des valeurs d’entraide, d’humanisme, de collaboration tout en proposant une identité forte et lumineuse.

« Si l’Aurore est le yin, Phil Bourg est le yang. »

Le projet solo Phil Bourg est plus cassant et revendicateur. Il pointe du doigt et nous convie à mieux défendre l’identité québécoise et nos valeurs, le métissage en faisant partie. Il évacue l’idée du Québec pure laine et propose surtout une responsabilisation citoyenne. Nous pouvons faire mieux, ensemble.

« Je veux que les paroles incarnent un message. Je veux parler de projet de société. Me commettre dans un réel engagement. Concret. Aller plus loin. Jusqu’à être dans l’action. »

Phil Bourg c’est du geek-rock, de l’indie québ. Les influences de l’auteur-compositeur-interprète son nombreuses et s’étendent de la musique de jeux vidéo des années 1980 de Manami Matsumae à Keith Kouna en passant par Richard Desjardins. Sur scène, il sera accompagné de la section ryhtmique Fuudge, à la basse et au drum, ainsi que de la section mélodique de Harfang, à la guitare et aux voix.

Et l’engagement politique?

Environnement, aménagement du territoire, indépendance du Québec. Philippe Bourque s’est intéressé à la politique de près. Il s’est impliqué dans des partis politiques, et dans plusieurs comités citoyens. Bien qu’il ait trouvé l’expérience intéressante et enrichissante, il a réalisé que de s’y consacrer à temps partiel n’arrivait pas à le satisfaire.

« Si tu veux vraiment avoir une influence et faire bouger les choses, il faut être impliqué à temps plein. »

Il n’a pas jeté la serviette, loin de là. Il prévoit y retourner un jour et ce sera à temps plein. Pour le moment, il sent qu’il a des choses à dire et un public à rencontrer.

Le lancement de Phil Bourg aura lieu à L’Ampli le 31 janvier. D’autres dates de spectacles sont prévues après le lancement. Elle seront dévoilées directement sur le site de Phil Bourg.

En savoir plus sur...