Des ruelles plus vertes « créées par et pour les citoyens » | 9 septembre 2020 | Article par Jean Cazes

À l’entrée d’une ruelle près de la 13e Rue, la conseillère du district, Suzanne Verreault, en compagnie du maire Régis Labeaume lors du dévoilement du programme.

Crédit photo: Jean Cazes

Des ruelles plus vertes « créées par et pour les citoyens »

Les riverains des ruelles limouloises ont maintenant accès à une nouvelle aide financière qui leur permettra de les végétaliser tout en créant des îlots de fraîcheur.

Initialement prévu pour être lancé ce printemps, l’appel à projets Les ruelles : îlots de fraîcheur s’inscrit dans un objectif à long terme de la Ville de Québec pour favoriser la biodiversité urbaine de ces milieux de vie tout en augmentant l’indice de canopée, a expliqué le maire Régis Labeaume lors de l’annonce faite hier sur le terrain.

Selon des données compilées pour la Ville en 2015, les indices de canopée de Lairet, Maizerets et du Vieux-Limoilou représentaient respectivement 18 %, 17 % et 13 %. À titre comparatif, les indices de canopée des quartiers Montcalm et Sillery se situaient à 22 % et 42 %.

« Ces projets seront créés par et pour les citoyens », a insisté le maire de Québec.

Un programme plus universel

Guide d’appel à projets

Pour faire suite aux expériences précédentes, ce nouveau programme est plus accessible, et ouvert aux locataires en plus des propriétaires, a souligné la conseillère du district, Suzanne Verreault, également membre du comité exécutif responsable de l’environnement et du développement durable :

« Malgré le retard à cause de la pandémie, septembre est encore un bon moment pour faire une proposition, et on encourage les regroupements de citoyens comme les organismes à but non lucratif. Pour être admissibles à une subvention, les projets doivent augmenter l’indice de canopée des ruelles, mettre en place des jardins de biodiversité et favoriser le bon voisinage. »

Les demandeurs devront obtenir l’appui d’au moins 50 % + 1 des résidents riverains de la ruelle concernée.

Le soutien financier de la Ville peut atteindre 10 000 $ par projet et couvre jusqu’à 80 % du coût total des dépenses admissibles. Parmi ces dépenses figurent les honoraires pour la main-d’oeuvre en horticulture ou en aménagement paysager, l’achat de matériaux pour enrayer les nids-de-poule, la construction on l’achat de bacs de plantation et les végétaux tels que les arbustes.

On retrouve tous les détails et le Guide d’appel à projets pour le verdissement des ruelles de Limoilou au https://www.ville.quebec.qc.ca/apropos/programmes-subventions/habitation/verdissement-ruelles.aspx