Un trio féminin ouvre Fougères Amères | 9 octobre 2020 | Article par Véronique Demers

De gauche à droite, Alexandra, Marie-Christine et Mélissa de Fougères amères.

Crédit photo: Gracieuseté

Un trio féminin ouvre Fougères Amères

Alors que les feuilles mortes se ramassent à la pelle et que la grisaille de novembre va bientôt arriver, trois amies d’enfance cassent l’ambiance actuelle pour ouvrir dès samedi le 10 octobre leur premier commerce ensemble : Fougères Amères, au 1195, 1re Avenue.

Publicité

Les deux propriétaires, Alexandra Taca et Marie-Christine Marineau (quartier Saint-Roch), ont mis sur pied leur projet avec Mélissa Labonté, barbière de profession habitant dans Saint-Sacrement. Attention, il ne s’agit pas uniquement d’un salon où les hommes et les enfants peuvent avoir une coupe de cheveux (pas de coupes pour femmes, mais la pose d’extension de cils est proposée). C’est une boutique où les bienfaits des plantes pour l’hygiène corporelle sont mis de l’avant.

« Mon amie Marie-Christine et moi, on faisait depuis un certain temps des produits maison, et ça s’est intensifié pendant la COVID. […] Après, on s’est dit : pourquoi ne pas en faire profiter à d’autres gens que notre entourage? On a voulu vivre l’entrepreneuriat au féminin », explique en entrevue Alexandra Taca, copropriétaire de Fougères Amères.

L’amour de la nature

En fait, les deux amies vendaient déjà des produits sur le web au Canada et aux États-Unis sur une plateforme de produits artisanaux, mais elles ont décidé de tout regrouper sur leur site web de Fougères Amères, et d’offrir aussi une expérience en boutique. Toutefois, les ateliers prévus pour inviter des clients à fabriquer leurs produits corporels devront attendre que les règles sanitaires s’assouplissent, en raison du contexte actuel.

Ainsi, on peut y trouver notamment de la pommade pour les cheveux, des savons, des masques, des sérums, une gamme de produits pour le soin de la barbe, et quelques produits pour les animaux, comme un baume pour les pattes. Ils sont vegan, à base de plantes. L’atelier de fabrication est à même la boutique, où il y a également une mini-serre.

L’amour de la nature, des plantes et de l’environnement est présent jusque dans les emballages, recyclés et recyclables. « Il y a même des étiquettes qu’on peut mettre en terre, car il y a des graines de fleurs à l’intérieur », souligne Alexandra Taca. Les pots en verre sont également consignés, en étant retournés à la boutique.