Élan de solidarité pour Manif d’art et les lapins géants | 7 avril 2021 | Article par Julie Rheaume

Les lapins géants, au parc Cartier-Brébeuf, le 5 avril.

Crédit photo: Jean Cazes

Élan de solidarité pour Manif d’art et les lapins géants

À la suite des récents gestes de vandalisme commis sur les lapins géants de The Intrude Family, au parc Cartier-Brébeuf, les élans de solidarité à l’égard de Manif d’art, l’organisme qui présentait cette œuvre, ont été nombreux. L’organisation suggère toutefois aux gens qui voudraient l’aider de faire un don via sa fondation, au lieu d’amorcer diverses initiatives pour amasser de l’argent.

Publicité

Sur les réseaux sociaux, plusieurs citoyens ont évoqué des démarches telles que des campagnes de sociofinancement ou même la mise en marché de t-shirts à la suite des tristes gestes posés au parc Cartier-Brebeuf.

« Les gens voulaient aider (Manif d’art), donc l’organisme les redirige vers la fondation », a indiqué la porte-parole Julie Morin, à Monquartier, le 7 avril.

Manif d’art avait d’ailleurs publié une mise en garde sur sa page Facebook, le 6 avril. « Nous sommes dans les démarches judiciaires (pour) l’instant. Rien n’est exclut, mais nous demandons au public de ne pas démarrer de campagne de sociofinancement sans notre accord. Merci pour votre soutien », a indiqué l’organisme, après qu’une citoyenne ait soulevé la possibilité d’une telle initiative par l’entremise du site La Ruche.

Vandalisme

Rappelons que dans la nuit du 5 au 6 avril, des gestes de vandalisme ont été posés au parc Cartier-Brébeuf sur les lapins géants de l’œuvre The Intrude Family, de l’artiste australienne Amanda Parer.

Ces structures étaient accessibles au public du 27 mars au 5 avril, à Québec. Au volant d’un véhicule rapporté volé, un ou des individus auraient foncé sur les lapins.

Ces créatures géantes avaient su attirer l’attention de plusieurs curieux lors de leurs apparitions dans différentes grandes villes du monde telles que Hong Kong, Miami, San Francisco et Santiago, pour ne nommer que celles-ci.

« Colon! »

« Faut vraiment être colon! (…). Peut-être qu’il (le présumé responsable) était dans un état (qui faisait en sorte) qu’il ne savait pas qu’il y avait des œuvres d’art au sol? », a commenté avec ironie le maire Régis Labeaume, le 6 avril, au sujet de ces méfaits.

« On va aider la Manif d’art. On ne les laissera pas tout seul là-dedans », a ajouté l’élu, mardi, au sujet de l’organisme qui présentait cette œuvre dans le cadre de l’événement Le Jardin d’hiver.

En savoir plus sur...