Le 50e anniversaire du lieu historique national Cartier-Brébeuf souligné en grand à l'été 2022 | 21 décembre 2021 | Article par Jean Cazes

Le parc Cartier-Brébeuf bien avant sa transformation en 2008. 25 juillet 1974.

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Le 50e anniversaire du lieu historique national Cartier-Brébeuf souligné en grand à l'été 2022

Les grandes lignes des parcours qui souligneront le 50e anniversaire du lieu historique national Cartier-Brébeuf sont maintenant connues. Même si elles restent à peaufiner, elles ont été présentées mercredi dernier au conseil de quartier du Vieux-Limoilou (CQVL).

Le projet été accueilli avec enthousiasme à cette dernière assemblée de 2021 du CQVL. Une vingtaine de personnes y assistaient, en mode virtuel. Les festivités, en partenariat avec la Ville de Québec, compteront aussi sur les collaborations de la Société historique de Limoilou (SHL) et de la Société de la rivière Saint-Charles, entre autres.

Publicité

Cinq parcours, une mise en valeur d'archives photo

Valérie Fiset et le monument « Petite Hermine ». Guide et initiatrice du Parcours d'art public Limoilou tenu à l'été 2018, en collaboration avec la SHL.
Crédit photo: Jean Cazes

« Cette activité comprendra cinq parcours différents », a résumé Jacinthe Côté, coordonnatrice à l’interprétation pour le lieu historique national Cartier-Brébeuf. Deux se tiendront sur le site à l'extérieur et dans le centre d'interprétation. Deux autres prendront place dans le quartier. Le dernier, une exposition « satellite », aura lieu dans la maison Dorion-Coulombe.

« En juillet et en août, nous allons ainsi animer notre site en remettant en lumière un événement très apprécié d'avant la COVID, Plein-Air en ville!, une initiation au camping dans un lieu historique. On veut également développer un balado témoignage, incorporer des personnage historiques, et peut-être un concert de musique. [...] L'idée, aussi, c'est de partager nos archives photographiques. On en a une quantité incommensurable qui nous racontent vraiment ces 50 ans d'histoire sur des thèmes précis. »

À plus long terme, le peuple autochtone également en vedette

La Journée nationale des autochtones célébrée en 2010 au lieu historique national Cartier-Brébeuf, mettant en vedette la troupe Andicha n’de Wendat (Les Femmes au Tambour de Wendake).
Crédit photo: Jean Cazes

Après la présentation, une participante à l'assemblée du CQVL a interrogé Mme Côté sur l'avenir de la mise en valeur du lieu historique national Cartier-Brébeuf. Cette dernière a confirmé que des pourparlers sont entamés avec différentes communautés autochtones, dont celle de la Nation huronne-wendat.

« La réconciliation est une priorité du gouvernement du Canada. Nous devrions, pour 2023, être en mesure d'annoncer les grandes lignes de nos projets d'améliorations au lieu historique en incluant la composante autochtone. Cela, dans le but de raconter plusieurs versions de leur histoire », a précisé la coordonnatrice à l’interprétation.

Pour sa part, la nouvelle conseillère municipale de Limoilou, Jackie Smith, a souligné le « soucis de la SHL » de collaborer à cette mise en valeur du parc. Elle a évoqué cet autre projet de parcours touristique qui irait jusqu'à Expo-Cité en empruntant aussi la 3e Avenue : « Ça vaudra vraiment la peine qu'on s'en reparle au retour des Fêtes afin de rehausser la valeur du parc comme lieu de destination ».

À lire aussi : Dix ans de grands chantiers : la métamorphose du parc Cartier-Brébeuf.