Chez Alfred-Pellan : cinq ans et des nouveautés pour les artistes et la communauté | 6 mai 2021 | Article par Jean Cazes

Maryse Marceau devant la toile Fêtons chez Pellan à l'instant de son dévoilement. 1er mai 2021.

Crédit photo: Jean Cazes

Chez Alfred-Pellan : cinq ans et des nouveautés pour les artistes et la communauté

Pandémie oblige, c'est à l'extérieur et en présence de plusieurs artistes membres de Chez Alfred-Pellan que l'œuvre collective aux saveurs limouloises a été dévoilée samedi afin de souligner jour pour jour le cinquième anniversaire de la galerie. Les cofondatrices Claire Vignola et Maryse Marceau partagent avec Monlimoilou les projets actuels et futurs de la coopérative.

Publicité

Le 1er mai 2016 marque donc l'ouverture de la coopérative, là même où le peintre Alfred Pellan a grandi, coin 3e Avenue et chemin de la Canardière. Depuis sa création, 34 artistes et artisans émergents de la région de Québec s'y sont fait connaître comme membres. Au total, près de 50 expositions regroupant plus de 100 artistes et artisans ont attiré plus de 25 000 visiteurs.

Entre autres événements grand public ayant jalonné la jeune histoire de Chez Alfred-Pellan, la présentation d'œuvres de Martine St-Clair, en mai 2019, a permis à la galerie de se démarquer dans la communauté. Après une longue éclipse pandémique de 13 mois, l'événement de samedi dernier a été une belle occasion pour les membres actuels « de socialiser », soulignent Claire Vignola et Maryse Marceau. Ayant relevé le défi de leur premier Facebook Live, les deux cofondatrices et gestionnaires expriment leur reconnaissance à l'égard des autres artistes et artisans qui ont participé à l'activité.

Se réorganiser et passer à travers la pandémie

Le nouveau logo et les membres de Chez Alfred-Pellan. De cinq au départ, ils sont maintenant 13 aux commandes de la coopérative. « Des gens qui correspondent à nos valeurs », précise Maryse Marceau.

Du point de vue organisationnel et administratif, malgré un succès d'estime, l'automne 2019 a  été marqué par une période de remous à la galerie. Cette crise s'est heureusement soldée par un plan de redressement qu'ont appuyé différents partenaires, dont la Caisse Desjardins de Limoilou, qui soutient Chez Alfred-Pellan depuis ses débuts.

L'an dernier, un nouveau logo, fruit du travail d'été de deux étudiants, a été produit pour la galerie et on a procédé à la refonte de son site web, désormais transactionnel. « Le 1er octobre marque l'ouverture de notre premier vrai site avec sa nouvelle boutique en ligne, que nous mettons régulièrement à jour! », souligne Maryse avec enthousiasme.

Dans les prochains mois, « en attendant un éventuel gestionnaire à temps plein », ajoute Claire, un autre étudiant viendra optimiser ce nouvel environnement numérique qui inclura « un encan virtuel ». De plus, grâce au programme Accélération-Relance 360º mis sur pied pour atténuer les effets de la crise sanitaire sur les entreprises d'économie sociale, la galerie pourra compter sur la CDEC de Québec pour l'appuyer dans le développement de son volet marketing.

Vers le retour des activités et des projets prometteurs

L'exposition du mois en attente des visiteurs. 3 mai 2021.
Crédit photo: Jean Cazes

Au chapitre des activités non virtuelles, lorsque l'allègement des mesures sanitaires le permettra, Claire Vignola et Maryse Marceau misent sur un retour des Rendez-vous d’Alfred, des 5 à 7 permettant des échanges entre membres et public le deuxième jeudi du mois. « Sinon, on regarde la possibilité de faire ces rencontres à l’extérieur par beau temps », envisage Claire. Elles espèrent rouvrir sous peu l'atelier aux artistes membres, pour qu'ils puissent y travailler, ainsi qu'aux « artistes de l’extérieur, qui peuvent aussi le louer et même y donner des cours », précise Maryse.

Les cofondatrices ont soumis un projet à la SDC 3e Avenue/Limoilou, qui amènerait des artistes à faire de la création en direct, près des commerces de la 3e Avenue et du chemin de la Canardière. Elles envisagent de plus la création d'une murale sur le côté de l’immeuble voisinant José fleuriste.

Enfin, une exposition sur le legs artistique de la femme d'Alfred Pellan, Madeleine, est envisagée pour 2022.

« Il l’avait connue dans ses cours, explique Maryse. C'était aussi une artiste, mais à l’époque, elle avait mis sa carrière de côté pour appuyer celle de son mari. Avant l'ouverture de la galerie, lors du processus d'autorisation du nom, on avait contacté son héritière légale, une amie de Madeleine Pellan. Elle avait alors exprimé le souhait qu'on rende enfin un jour justice à son talent. »

Une œuvre signature qui fera des petits

Fêtons chez Pellan
Crédit photo: Chez Alfred-Pellan

Concept « à la manière de Pellan », comme l'expliquent Claire et Maryse, Fêtons chez Pellan illustre la façade de la galerie « stylisée aux couleurs vives du peintre ». À partir d'un canevas réalisé par deux membres de la coop, les autres artistes ont ajouté leur touche, « toujours dans l'esprit de Pellan, comme ses personnages qui flottent ». Ils y ont incorporé des symboles forts de Limoilou, tels que son Loup, les chats, les vélos ou les jeunes familles.

Pour la vente, des reproductions en grand format seront entre autres tirées de l'œuvre, l'original également illustré dans la boutique en ligne étant offert au premier intéressé au coût de 995,00 $. De plus, en vous inscrivant d'ici le 8 mai dans l'infolettre de la galerie, vous recevrez en cadeaux non seulement votre carte des Amis de la galerie, mais aussi une petite reproduction de Fêtons chez Pellan.

Considérant son accueil enthousiaste le 1er mai, cette autre activité collective pourrait bien devenir récurrente à la galerie Chez Alfred-Pellan : « Peut-être même trois ou quatre fois par année, en reprenant d’autres thèmes », exprime en conclusion Claire Vignola.

Suivant les plus récentes annonces gouvernementales, Chez Alfred-Pellan pourra réouvrir ses portes la semaine du 10 mai. Dans l'exposition de ce mois-ci, la doyenne des membres, Michèle Talbot, présente des toiles dont les profits de vente seront versés à l'organisme de Saint-Roch Lauberivière.

En savoir plus sur...