Élections fédérales 2021 : priorités du conseil de quartier du Vieux-Limoilou | 16 septembre 2021 | Article par Conseil de quartier du Vieux-Limoilou

Vue aérienne du centre-ville et de Limoilou, prise de l'Observatoire de la Capitale

Crédit photo: Jean Cazes

Élections fédérales 2021 : priorités du conseil de quartier du Vieux-Limoilou

En route vers les élections fédérales de l’automne 2021, le conseil de quartier du Vieux-Limoilou a identifié sept enjeux, dossiers et projets jugés prioritaires, sur lesquels il aimerait voir s’engager ou se prononcer les candidates et candidats des différentes formations dans la circonscription de Beauport-Limoilou.

Publicité

De façon générale, les priorités identifiées par le conseil de quartier concernent l'environnement et la qualité de l'air.

Voici les sept priorités énoncées par le conseil de quartier :

1. Bonifier de façon importante le financement pour plus de logements sociaux ou communautaires, en permettant de répondre ainsi favorablement à la demande croissante pour ce type de logement dans le Vieux-Limoilou, autant qu’en permettant d’amenuiser les impacts de la gentrification pour le quartier et de préserver sa mixité sociale;

2. Refuser de financer le projet de tunnel autoroutier Québec-Lévis, tel que présenté en mai 2021 par le gouvernement du Québec, en égard à ses potentiels impacts négatifs rattachés à la santé, à l’environnement ou encore à la qualité de vie des résidentes et résidents des quartiers centraux de la Capitale, dont le Vieux-Limoilou;

3. S’engager à revoir le mode de financement des administrations portuaires, afin de permettre à celles-ci d’obtenir des financements permettant la mise à niveaux de leurs infrastructures;

4. Limiter la volonté d'expansion des administrations portuaires et s’assurer que les projets portés par celles-ci se fassent véritablement en cohérence avec la protection de l’environnement, la biodiversité ainsi que la santé et la qualité de vie des populations voisines;

5. Développer de nouvelles politiques publiques permettant une diminution progressive de l’usage de glyphosate et d’autres contaminants à usage domestique;

6. Soutenir le développement d’alternatives rattachées à la mobilité active et aux transports collectifs par le biais de différents programmes de financement;

7. Susciter une plus grande mise en valeur du patrimoine de Limoilou, notamment sur le site du parc Cartier-Brébeuf où, hors de deux monuments, peu d’éléments ne viennent rappeler l’importance historique de ce lieu pour le Québec et le Canada depuis le retrait des activités d’animation qui étaient offertes sur place.