Élections municipales 2021 : Québec 21, Maizerets-Lairet | 20 octobre 2021 | Article par Suzie Genest

Marie-Claude Lavoie, candidate dans Maizerets- Lairet pour Québec 21

Crédit photo: Québec 21, gracieuseté

Élections municipales 2021 : Québec 21, Maizerets-Lairet

Cinq partis et des candidat.e.s indépendant.e.s briguent nos cinq districts aux élections municipales 2021. Pour vous les présenter, nous faisons équipe avec Québec réveille, la quotidienne matinale de CKIA 88,3. L’animatrice Marjorie Champagne a reçu le 19 octobre la candidate de Québec 21 dans le district de Maizerets-Lairet.

Publicité

Québec 21 forme depuis novembre 2017 l’opposition officielle à la Ville de Québec. Le parti se présente comme celui qui propose « une façon d’administrer où le citoyen est au cœur de la prise des décisions municipales », résume son site web. Pour ce faire, il préconise « un vivre en ville à l’échelle humaine, respectueuse de sa diversité, ainsi que de l’identité et de la richesse propres à chacun de ses districts ». Également, il s’intéresse aux bonnes pratiques en matière de développement durable, de démocratie, de saine gestion des finances publiques et de transparence.

L'entrevue du 19 octobre à Québec réveille devait réunir Marie-Claude Lavoie, candidate dans Maizerets-Lairet, et Simon Gignac, candidat dans Limoilou. Un imprévu empêchant M. Gignac de se présenter à CKIA FM, le candidat dans Les Saules–Les Méandres, Gabriel Hardy, s'est joint à Mme Lavoie. Pour les fins du présent article, Monlimoilou s'en tient à la candidate de son territoire.

Marie-Claude Lavoie, Maizerets-Lairet

Marie-Claude Lavoie est originaire de la région de Charlevoix. Elle a assumé la direction générale du Centre Mgr Marcoux dans Maizerets de 1997 à 2015. Par ailleurs, elle a travaillé dans l'industrie du tourisme et du voyage et s'est impliquée auprès des aîné.e.s.

Depuis 2020, Mme Lavoie est la coordonnatrice des loisirs de la Villa Sainte-Foy.

Un enjeu principal

Pour Marie-Claude Lavoie, dans son district et dans Limoilou, « comme partout ailleurs », l’environnement arrive en tête des enjeux prioritaires. Elle nomme l’incinérateur, le « projet de biométhanisation » de la Ville de Québec. « Je suis gênée de voir qu’on ne fait pas encore de compost », lance-t-elle. « La santé, ça passe aussi par l’environnement », ajoute-t-elle. Madame Lavoie cite le taux de canopée dans son district, inférieur à la moyenne dans la ville. Elle souligne l’importance de la « plantation d’arbres pour assainir l’air ».

« Maizerets est un des secteurs les plus défavorisés de la ville de Québec », poursuit Mme Lavoie, évoquant la sécurité alimentaire. C’est aussi « un secteur où la vie communautaire est très intense », note-t-elle.

« Les organismes communautaires font des miracles avec très peu et on veut leur donner des moyens de travailler dans la dignité. »

Son parti prévoit ajouter 10 M$ pour le communautaire au budget actuel de la Ville.  Les travailleurs communautaires vivent presque la même précarité que les gens auxquels ils viennent en aide, constate Mme Lavoie. Elle déplore que la « vocation » servent à justifier cette situation dans un secteur où les femmes forment une grande partie de la main-d’œuvre.

Tramway et transport en commun

Québec 21 « se bat contre » l’idée d’un tramway sur le chemin de la Canardière en raison de « tous les dérangements que cela va amener, les travaux » et les arbres sacrifiés, dit Marie-Claude Lavoie. Le parti se positionne plutôt pour une ligne de trambus dans le secteur.

« Dans le projet de [la Table citoyenne Littoral Est], on parle d’un boulevard urbain. Je vous dirais qu’un trambus, ça ne roule pas sur les autoroutes. Lisez entre les lignes », poursuit la candidate dans Maizerets-Lairet.

Le trambus, plus grand qu’un autobus et électrique, précise-t-elle, passerait sur Dufferin-Montmorency.

Le projet VALSE de Québec 21 signifie-t-il un retour en arrière, après des années pour faire avancer le projet de tramway?

« Quand le projet de tramway a été mis sur la table, le BAPE a dit à la Ville de Québec que ce n’était pas le bon transport envisagé, et a même proposé le métro léger. […] Si vous préparez un mariage et vous réalisez que ce n’est pas le bon conjoint, allez-vous continuer pareil [parce que] vous avez payé la salle? », illustre Marie-Claude Lavoie.

« Imaginez une dalle de 20 km qui va séparer la ville en deux », poursuit-elle. Elle déplore aussi la « pollution visuelle » que créeront les fils du tramway, 

Diversité culturelle

Des pancartes du candidat de Québec 21 Stevens Melançon ont été la cible de vandalisme. On y a mis un X sur son visage et inscrit : « Un noir? » Que compte faire le parti pour contrer le racisme?

Mme Lavoie évoque son passé au Centre Mgr Marcoux, où elle côtoyait la diversité culturelle. « Il y a un paquet de choses, c’est l’éducation… », commence-t-elle. « Pour certains, c’est l’ignorance, de ne jamais avoir côtoyé de proche » de personnes d’autres ethnies. En somme, elle estime que la solution passe notamment par le travail des organismes communautaires. Son parti veut leur accorder davantage de financement, rappelle-t-elle.

Le patrimoine religieux

Que prévoit Québec 21 pour la protection du patrimoine bâti, et notamment des églises, dans ses différents districts?

Madame Lavoie se rappelle s’être « battue pour essayer de conserver l’ancien bâtiment du Centre Mgr Marcoux, qui avait cinq étages en tout avec le sous-sol ». Le bâtiment qui datait des années 1970 avait « sa place dans le quartier », estime-t-elle. L’amiante posait des défis. Selon elle, il faut « regarder en amont » pour prévoir la sauvegarde du patrimoine bâti, qu’elle estime important.

Zone d’innovation Littoral Est (ZILE)

Concernant la ZILE, Mme Lavoie estime que la Table citoyenne Littoral Est a « monté un beau projet ». Elle souhaite que la population soit impliquée dans le développement de cette zone. Elle redoute que les citoyens soient écartés de leur quartier.

« Nous Québec 21, on prévoit 5000 logements sociaux additionnels et 1000 logements abordables », dit-elle. Le parti voit la solution dans la mixité, à la différence de ce qui s’est fait avec les appartements St-Pie-X à l’époque, illustre-t-elle. Le parti par ailleurs promet de consulter dans les 100 premiers jours de son mandat.

« Dans Maizerets, même si c’est un quartier défavorisé, tout le monde dans la Ville de Québec devrait avoir la même qualité de vie, les mêmes opportunités », conclut Mme Lavoie.

Entrevue avec Marie-Claude Lavoie à Québec réveille

On peut revoir dans ce clip sur Facebook l'entrevue intégrale du 19 octobre avec Marie-Claude Lavoie et son collègue de Québec 21 dans Les Saules - Les Méandres, Gabriel Hardy.

Monlimoilou, Monsaintroch, Monsaintsauveur, Monmontcalm présentent les candidat.e.s aux élections municipales dans l’ordre où Québec réveille les reçoit en studio. La formule choisie réunit en entrevue des candidat.e.s d’un même parti, faisant campagne dans des districts adjacents. L’ordre de présentation des candidat.e.s est déterminé par leurs disponibilités et par la programmation de Québec réveille. Nous avons collaboré au choix des thèmes abordés.