<em>Ensemble pour un Noël sans faim</em> : une 6e édition | 25 novembre 2021 | Article par Jean Cazes

Le chef Stéphane Modat, porte-parole de la campagne. 24 novembre 2021.

Crédit photo: Jean Cazes

Ensemble pour un Noël sans faim : une 6e édition

Le Service d'entraide du Patro Roc-Amadour a lancé ce mercredi la 6e édition de sa traditionnelle campagne Ensemble pour un Noël sans faim. L'équipe sollicite l’aide de la population jusqu’au 7 janvier 2022.

Publicité

Ensemble pour un Noël sans faim vise principalement à combler un besoin en aliments nutritifs tels que fruits et légumes et produits laitiers ou de produits de première nécessité. La campagne vise à apporter une soutien aux citoyens et citoyennes défavorisé·e·s de Limoilou.

Comme le constate l'équipe du Service d'entraide du Patro Roc-Amadour, 30 % de sa clientèle, cette année, sont de nouveaux visages. Un signe que la situation financière de plusieurs continue de se dégrader dans la population locale...

Plus de 1000 personnes aidées cette année

Mario Hébert, directeur du Service d'entraide du Patro Roc-Amadour, au micro.
Mario Hébert, le directeur du Service d'entraide du Patro Roc-Amadour
Crédit photo: Jean Cazes

D'entrée de jeu, le directeur du Service d'entraide du Patro Roc-Amadour, Mario Hébert, a souligné quelques statistiques pour dresser le portrait de la demande locale et justifier le fruit des efforts des bénévoles du Patro :

« Jusqu'à ce jour cette année, 557 ménages sont venus nous visiter. De ce nombre, près de 60 % sont des gens qui vivent seuls dans le quartier, de tous les âges. Cela fait 1004 personnes que nous avons aidées, pour plus de 4000 présences. [...] Nous avons effectué 49 distributions alimentaires, soit une par semaine. [...] À raison de trois jours semaines, nos 31 bénévoles accueillent aussi des gens pour des urgences alimentaires, cela, peu importe leur provenance dans un souci d'accueil inconditionnel. Au besoin, on les réfère à des organismes près de chez eux. »

Mario Hébert remercie au passage les partenaires tout aussi indispensables pour le succès de l'opération. Les plus importants sont trois supermarchés incluant le Provigo Pascal Bourboin de Limoilou, Agropur, l'autre voisin du Patro =, et l'incontournable Moisson Québec dont l'apport représente 85 % des denrées reçues :

« Mais avec Moisson Québec, on vit l'insécurité, car c'est leur limite : c'est pour ça qu'on a besoin de vous! Les dons en argent sont tous investis dans la distribution alimentaire, 350 paniers de Noël et notre menu du réveillon que recevront 300 personnes défavorisées. »

Un porte-parole limoulois

Pour cette sixième édition de Ensemble pour un Noël sans faim, le réputé chef Stéphane Modat, du restaurant Le Clan, se joint à l'équipe à titre de porte-parole de la campagne :

« Je suis quelqu'un de Limoilou, et mes quatre enfants ont fréquenté le Patro Roc-Amadour quand ils étaient jeunes. J'avais vraiment envie de m'impliquer. C'est super ce que le Patro fait, mais j'aimerais ça qu'on n'en ait plus besoin, un jour, pour des raisons alimentaires. [...] En plus de cette campagne médiatique qui va tourner dans les médias sociaux, nous, on va rajouter une boîte qu'on va mettre au resto pour recueillir des dons. »

Le chef Stéphane Modat au Patro Roc-Amadour
Le chef Stéphane Modat au Patro Roc-Amadour
Crédit photo: Jean Cazes

On peut voir Stéphane Modat témoigner dans la vidéo qui suit, tournée dans son restaurant. Enfin, c'est à lui que le Patro a donné comme mission, avec son propre chef cuisinier, de confectionner le menu du 24 décembre, accompagné de la traditionnelle bûche de Noël.

Dons en ligne ou au Patro

Jusqu'au 7 janvier 2021, la population est invitée à faire un don en argent, via une plateforme sécurisée : https://www.jedonneenligne.org/lespatro/2021-NOELROC/.

L'argent recueilli servira à l'achat d'aliments ou produits manquants. Il est aussi possible de faire un don sur place, dans le hall d'entrée du Patro. Les denrées non périssables et produits de première nécessité sont aussi les bienvenus.

À lire aussi :

« Ensemble pour un Noël sans faim » : objectif de 35 000 $