Épicerie 13/2, Accommodation Bio : des projets mijotent | 24 novembre 2021 | Article par Suzie Genest

Façade de l'Accommodation Bio en 2018

Crédit photo: Accommodation Bio

Épicerie 13/2, Accommodation Bio : des projets mijotent

L'Épicerie 13/2 pourrait reprendre au printemps l'Accommodation Bio, sa voisine. Si ses projets se concrétisent, on retrouvera à terme une fusion des deux offres alimentaires au 1298, 2e Avenue et un nouvel espace animé au 210, 13e Rue.

Comme l'Accommodation Bio, l'Épicerie 13/2 a émergé d'une équipe fermière. Les deux équipes avaient fait connaissance lors d'un marché, des liens s'étaient tissés. C'est ainsi que le 210 13e Rue, adjacent au local de l'Accommodation Bio, a accueilli l'Épicerie 13/2. Axées sur les aliments locaux et biologiques, leurs deux offres se voulaient complémentaires.

Publicité

La continuité avec « les camarades »

Après plus d'une décennie à faire la navette entre l'Accommodation Bio et la Ferme Hantée de Lotbinière, Léa Charest redeviendra fermière temps complet. Il devenait de plus en plus difficile de concilier tous les chapeaux, explique-t-elle.

« Puisque je manque d'employés formés à la ferme, je dois y passer presque tout mon temps, ce qui rend difficile une gestion dynamique de l'épicerie. [...] Même si j'adore travailler à l'Accommodation Bio (je dis souvent que c'est comme des vacances... quand il n'y a pas de bogue informatique!), je dois me concentrer sur la production agricole afin d'offrir une offre plus grande à travers les saisons. Plus de choucroute et de kimchi! »

Léa Charest dans une serre avec ses enfants
Léa Charest à la ferme
Crédit photo: Page Facebook Léa Charest

Elle confie qu'elle aurait eu un intérêt à former une coopérative, plutôt que de faire cavalier seule. Toutefois, elle n'a « jamais trouvé le noyau de gens que ça intéresserait assez pour s'y investir ».

Ceux que Léa Charest appelle « les camarades du 13/2 » ont constitué un organisme à but non lucratif (OBNL). « Ça va probablement être plus facile, en équipe, de bien faire les choses aux deux endroits », dit-elle. Ses voisins dans Limoilou, qui ont une ferme proche de la sienne, étaient un choix naturel pour la continuité, vu les valeurs partagées.

« Nous avons à coeur la volonté d'améliorer la production agro et l'accessibilité directe de celle-ci, afin de rendre plus forte la souveraineté alimentaire. Je souhaite travailler dans la continuité. Je cherchais de l'aide en gestion. J'ai finalement trouvé une potentielle relève et je suis confiante en leur volonté paysanne ancrée. »

En attendant la transition, Léa Charest, avec ses paniers d'hiver de la ferme, restent sur la 2e Avenue « pendant encore trois, quatre mois », souligne-t-elle.

Façade de l'Épicerie 13/2
L'Épicerie 13/2 sur la 13e Rue - image extraite de la vidéo de l'organisme
Crédit photo: Gracieuseté - Épicerie 13/2

Fusion et Espace 13/2

C'est au printemps 2022 que la transition se mettrait en place, mentionne Louis Gauthier-Desmeules de l'Épicerie 13/2.

« Notre intention est de garder une offre de fruits et légumes, et d'y ajouter une offre de viande, fromages, produits alcoolisés. Le prêt-à-manger sera aussi présent, avec une offre inspirée des deux épiceries actuelles. C'est certain que nous ne seront pas capable de tout garder de part et d'autre, mais nous allons garder le plus utile et ce qui plait le plus à la clientèle! »

Dès son arrivée, l'Épicerie 13/2 avait manifesté l'intention d'animer son espace et le quartier. Quelques événements ont eu lieu sur place et dans la ruelle adjacente. Pensons par exemple au lancement de la bière d'enterrement du projet Laurentia.

Une fois l'offre d'épicerie relocalisée sur la 2e Avenue, l'organisme souhaite convertir le 210, 13e Rue en « Espace 13/2 ». Ce serait « un espace où il est possible de servir des repas ou des boissons ». Il y aurait aussi des « événements culturels, communautaires ou artistiques à l'année longue ». C'est ce qu'on peut lire dans une correspondance transmise à plusieurs acteurs de Limoilou, dont le conseil de quartier. Le concept mettrait de l'avant les valeurs écologiques, communautaires, citoyennes de l'OBNL :

« Nous sommes convaincus que Limoilou et que Québec gagneront à voir naître un lieu qui sera toujours à but non lucratif, dont la mission principale serait d'être un espace pour que de la communauté circule, et qui pourra servir des aliments qui seraient autrement perdus. [...] Ce qui est proposé est la création d'un véritable pôle communautaire, culturel et alimentaire dans une perspective non lucrative, pour encourager ensuite différentes causes sociales selon sa mission. »

Par ce projet, l'Épicerie 13/2 irait « plus loin dans sa contribution positive à la vie du quartier ».

Des démarches à poursuivre

Le zonage actuel permet au 210 13e Rue des activités de vente au détail, mais pas de service de nourriture. Une demande de modification de zonage sera donc nécessaire avant toute chose. C'est en vue d'une consultation publique que l'organisme a transmis sa correspondance aux différents acteurs du Vieux-Limoilou. Il a aussi communiqué avec son voisinage : « Nous avons déjà reçu l'appui de nombreux voisins pour cette démarche », peut-on lire dans ses documents.

L'Épicerie 13/2 prévoit, dans un second temps, une campagne de sociofinancement sur La Ruche pour la réalisation de son projet d'Espace 13/2.

À lire aussi :

Épicerie 13/2 : des produits du marché en avril sur la 13e Rue

En savoir plus sur...