Le Petit Maghreb et son nouveau « bazar à la marocaine » | 27 août 2021 | Article par Jean Cazes

L'agrandissement du Petit Maghreb laisse place notamment à une variété d'articles de cuisine. 17 août 2021.

Crédit photo: Jean Cazes

Le Petit Maghreb et son nouveau « bazar à la marocaine »

Après quatre ans d'opération, l'épicerie Le Petit Maghreb vient de consolider sa présence dans Maizerets avec un agrandissement majeur. Une section « bazar marocain », où l'on trouve de l'artisanat, s'est ajoutée au commerce.

Publicité

En juin 2017, Limoilou accueillait l'épicerie spécialisée avec sa boucherie Halal, son comptoir resto, ses saveurs internationales et ses objets artisanaux.

La popularité du Petit Maghreb n'a cessé de croître, depuis, auprès de sa clientèle. Celle-ci est séduite par « autant de choix qui ne se retrouvent pas dans les grandes surfaces », avait exprimé à l'époque Tarik Ben Amer. Le coassocié et cofondateur a présenté avec fierté à Monlimoilou la toute nouvelle section de son commerce, ouverte à la fin juillet.

Un heureux concours de circonstances

Tarik Ben Amer au Petit Maghreb
Tarik Ben Amer, dans le coin « bazar » du Petit Maghreb réservé à l'artisanat.
Crédit photo: Jean Cazes

Tarik raconte que l'idée d'agrandir lui est venue avant le temps des Fêtes. Cela, en réponse aux multiples demandes de ses clients. Ils cherchaient des cadeaux à la fois exotiques et utilitaires, une quête que la crise sanitaire a peut-être moussée, soupçonne-t-il.

« Cette demande était forte pour des produits comme les tajines du Maroc, des plateaux argentés ou dorés, des verres à thé, des couscoussiers, des soupières, des BBQ marocains, de la poterie, et même des tapis », énumère le sympathique Marocain.

Localisé dans l'immeuble-entrepôt du 1125-1135, chemin de la Canardière, Le Petit Maghreb a pu profiter du départ d'une association religieuse pour augmenter sa surface. Il a ajouté des produits provenant surtout du Maroc, mais aussi d'autres pays comme la Tunisie, l'Algérie, la Syrie et la Turquie. L'heureux concours de circonstances a permis au Petit Maghreb de passer de 4300 à 5900 pieds carrés de plancher.

Produits maison, projets d'avenir

La terrasse du Petit Maghreb dans Maizerets
Aménagée l'an dernier, la jolie terrasse du Petit Maghreb offre une vingtaine de places à sa clientèle, Un îlot fleuri où la communauté maghrébine et les Québécois dits de souche aiment bien échanger, « particulièrement en soirée », observe son propriétaire.
Crédit photo: Jean Cazes

Depuis son ouverture, Le Petit Maghreb se démarque du marché local en développant des produits alimentaires maison. Parmi ceux-ci, on trouve ses populaires saucisses de poulet aux saveurs de gingembre, de fromage ou d'épinards. Entre autres spécialités qui jouissent d'un grand succès, souligne Tarik, on retrouve le poulet rôti à la marocaine et le pastilla. Cette autre recette à base de poulet est un plat raffiné de la gastronomie marocaine. On le cite et le commente régulièrement avec bonheur sur la page Facebook du Petit Maghreb.

À notre première rencontre en 2017, Tarik avait souligné que son commerce comblait localement un certain vide dans une niche alimentaire spécialisée. L'offre, dans la région, se trouvait plutôt concentrée du côté de Sainte-Foy, avait-il observé depuis son arrivée au pays en 2008. Avec la popularité croissante du Petit Maghreb, l'entrepreneur caresse à moyen terme le souhait d'ouvrir une autre succursale. Il vise ce secteur de la ville où la communauté maghrébine est aussi bien présente. Il s'installerait « sur une rue passante et non dans un centre d'achats », spécifie-t-il.

Reste d'ici là, conclut Tarik Ben Amer, à relever le défi du manque de main-d'œuvre. Sa dizaine d'employés dévoués peinent déjà à fournir à la demande...

Intérieur de l'épicerie Le Petit Maghreb, dans Maizerets
Les étalages de l'épicerie Le Petit Maghreb
Crédit photo: Jean Cazes

En savoir plus sur...