Limoilou dans les années 1940 : la 2e Avenue et la gestion de la neige en ville | 12 décembre 2021 | Article par Jean Cazes

Une vue sur la 2e Avenue en décembre 1944. Un début de saison neigeux...

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Limoilou dans les années 1940 : la 2e Avenue et la gestion de la neige en ville

La série Limoilou dans les années 1940 revisite le passé du quartier à travers des images d’archives tirées de diverses sources. Aujourd'hui, notre scène d'époque souligne une préoccupation citoyenne pour le moins récurrente : la neige.

Publicité

La photo à la une date du 5 décembre 1944. Elle provient d’un négatif représentant l'intersection de la 2e Avenue et de la 5e Rue dans le Vieux-Limoilou. On y voit des immeubles à logements et des amoncellements de neige (description des Archives de la Ville de Québec).

Dans la galerie en fin de texte, cette scène a été réactualisée le 2 décembre 2021. Sur la photo d'archive, principalement, on devine en arrière-plan sur la gauche l'immeuble de l'ancienne école primaire Saint-Esprit, qui date de 1933. Celui-ci a été converti dans les années 1980 en coopérative d’habitation : la phase 1 des Bons Amis de Québec.

Quand le déneigement municipal faisait aussi l'actualité dans Limoilou...

En feuilletant l'édition du journal Le Soleil du 4 décembre 1944, dominée bien sûr par les événements de la Deuxième Guerre mondiale, on retrouve l'article qui suit, en page 3 :

« Protestations dans le quartier Limoilou à propos de la neige - Les échevins du quartier Limoilou ont reçu, en fin de semaine, de nombreux appels téléphoniques de la part de propriétaires et de locataires qui ont appris, à la suite de la tempête de la semaine dernière, que les autorités municipales se préparaient à accorder des contrats pour l’enlèvement de la neige dans plusieurs rues où l'enlèvement de la neige n'était pas municipalisé autrefois.

De nombreux propriétaires qui ont demandé à leurs anciens contracteurs de venir enlever la neige ont appris alors avec surprise que ces contracteurs ne pouvaient prendre d engagements envers leurs anciens clients parce que la Ville avait déjà demandé des soumissions et avait décidé de municipaliser l'enlèvement de la neige dans plusieurs rues du quartier Limoilou.

Les résidents des rues placées sur la nouvelle liste municipale ignoraient même la chose. Ils ont appris ce matin même que le Conseil de Ville doit tenir demain une séance spéciale pour approuver les contrats en fin de semaine, dans la paroisse de St-François d'Assise et dans la paroisse de St-Charles de Limoilou. Des requêtes furent signées, des appels téléphoniques furent faits chez les échevins du quartier. Des personnes se rendirent auprès des échevins pour s'opposer à la municipalisation de l’enlèvement dans les nouvelles rues.

Il n'y a pas que les propriétaires qui protestent. Les locataires se joignent à eux, car ils réalisent que si la Ville impose une nouvelle charge aux propriétaires pour l'enlèvement de la neige, ceux-ci demanderont à la Commission des prix de hausser le taux des loyers afin d'absorber cette nouvelle charge.

D'autres citoyens demandent que l'on base le paiement du coût de l’enlèvement de la neige sur l'évaluation municipale et non sur le pied linéaire. Ils expliquent qu'un actuel propriétaire, en vertu du système actuel, paiera plus cher pour l'enlèvement de la neige qu'un propriétaire qui aurait, sur un terrain de dimensions identiques, une propriété de plusieurs logements

Dans certains cas, comme par exemple dans la paroisse St-Charles-de Limoilou, les résidents des rues près de la rivière disent qu'ils jettent leur neige à la rivière et que leur imposer la municipalisation est une injustice.
On demandera aux échevins du quartier, MM. Noreau et Michaud, de s'opposer au projet actuel et d'empêcher que les contrats projetés soient approuvés à la séance spéciale du conseil municipal demain. »

Cela dit, pour sa série Ça date pas d'hier, Catherine Lachaussée résume dans la capsule vidéo qui suit l'histoire du déneigement à Québec. Elle y souligne entre autres l'apparition du chasse-neige dans la première moitié du XXe siècle, une invention du Québécois Arthur Sicard.

L'enlèvement de la neige – et de la glace! – dans nos rues a rebondi ces derniers jours. Des citoyens des quartiers centraux ont même donné naissance au groupe Facebook Sauvetage neige hiver.

Archives de la Ville de Québec

À l’exemple de la photo en vedette, les images archivées de la Ville de Québec sont accessibles en ligne. On peut en faire la diffusion sans licence et sans frais en utilisant les vignettes estampées au logo de la Ville et en citant correctement les sources.

Voir la capsule précédente de la série : Limoilou dans les années 1940 : le pont Drouin.