Limoilou dans les années 1970 (48) : Moffet, coin Wilfrid-Hamel et Eugène-Lamontagne | 28 février 2021 | Article par Jean Cazes

L'extrémité est du boulevard Wilfrid-Hamel.

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Limoilou dans les années 1970 (48) : Moffet, coin Wilfrid-Hamel et Eugène-Lamontagne

La série « Limoilou dans les années 1970 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives tirées de diverses sources.

Publicité

Immortalisée le 27 novembre 1974, la photo à la une représente le carrefour de l'avenue Lamontagne et du boulevard Wilfrid-Hamel situé en face du Colisée de Québec dans le secteur Lairet. On y voit des logements et des commerces (description des Archives de la Ville de Québec).

La scène comparative dans la galerie en fin d'article date pour sa part du 4 février 2021. Selon les Annuaires Marcotte de Québec (1822-1976), l'entrepreneur en isolation L. Moffet tel qu'identifié par son imposante affiche publicitaire avait pour adresse le rez-de-chaussée de l'édifice à logements localisé à cette intersection. On y retrouve depuis 2009 la boutique Briques Toys Jouets. Sur la gauche, l'organisme communautaire La Bouchée Généreuse, fondé en 1997, occupe les anciens locaux de Lumax sis au 145, boulevard Wilfrid-Hamel.

Un peu de toponymie

C'est à cette hauteur que débouche le boulevard Wilfrid-Hamel, plus précisément à moins d'un demi-kilomètre sur l'avenue du Colisée. Prolongation de la route 138, l'artère débute près de Saint-Augustin-de-Desmaures, à environ 15 km plus à l'est. Comme souligné dans la section Toponymie du site de la Ville de Québec :

« Dans l'ancienne ville de Vanier, le nom de boulevard Wilfrid-Hamel [identifié à l'ancien maire de Québec de 1953 à 1965] a remplacé en 1943 celui de 1re Rue. […]  Jusqu'en 1927, la 1re Rue était connue sous le nom de route des Commissaires, qui rappelle qu'au 19e siècle les chemins situés en périphérie de Québec étaient placés sous la juridiction de commissaires. »

Wilfrid Hamel avait précédemment occupé le porte de ministre d'État (1939-1941), puis celui de ministre des Terres et Forêts (1942-1944). On retient entre autres de son administration municipale la construction de l'incinérateur en 1955, et la canalisation de la rivière Lairet dans sa première phase vers 1960.

Vous avez des souvenirs, des informations à nous partager sur Moffet? N’hésitez pas à nous en faire part sur notre page Facebook!

Archives de la Ville de Québec

À l’exemple de la photo en entête, les images archivées de la Ville de Québec sont accessibles en ligne. On peut en faire la diffusion sans licence et sans frais en utilisant les vignettes estampées au logo de la Ville et en citant correctement les sources.

Voir la capsule précédente de la série : Limoilou dans les années 1970 : intersection 3e Avenue et 3e Rue.