La Recyclerie: revaloriser les matériaux de construction et outil | 6 mai 2021 | Article par Julie Rheaume

L'équipe de La Recyclerie prend la pose devant l'affiche de La Patente. De gauche à droite, on voit Edith Gilbert, Mélanie Pelletier et Marie-Michèle Gagnon, accompagnées de la jeune recrue Léonie.

Crédit photo: courtoisie

La Recyclerie: revaloriser les matériaux de construction et outil

La Recyclerie, une initiative de l’organisme La Patente, devrait faire son apparition dans le paysage de la ville de Québec cet automne. Ce nouveau service favorisera notamment le réemploi et le recyclage des matériaux de construction et outils, entre autres objets et matières.

Publicité

La Patente est une coopérative de solidarité proposant d’offrir un atelier de fabrication collectif et partagé dans le quartier Limoilou. Considérant que la majorité des habitants de la ville n’ont pas accès à un garage ou un atelier chez eux, et que ceux-ci désirent tout de même travailler de leurs mains, La Patente vient combler ce besoin, selon l’organisme.

Celui-ci planche présentement sur son projet La Recyclerie, un écocentre citoyen où l’on procédera à la collecte de matériaux (bois, métal, matériaux de construction, textiles, composantes électroniques, petits appareils et outils), afin que ces matières premières puissent être réutilisées et avoir une seconde vie. La Recyclerie devrait voir le jour à l’automne.

On procédera à une collecte sélective des matières. L’organisme n’acceptera pas la même gamme d’objets que les écocentres municipaux traditionnels, comme les électroménagers ou les meubles, par exemple. Les citoyens pourront y laisser des matériaux, mais aussi avoir recours aux services de La Recyclerie pour se procurer eux-mêmes des matières récupérées.

Ce projet vient combler un besoin au centre-ville de Québec, croit Mélanie Pelletier, coresponsable de La Recyclerie de La Patente. Il donnera accès à un endroit pour déposer des matières à recycler, mais aussi pour s’en procurer, dit-elle, en entrevue téléphonique le 5 mai.

Éventuellement, l’organisme aimerait tisser des maillages avec des partenaires dans l’industrie de la construction pour récupérer des matières usagées ou des retailles de matériaux neufs, ajoute Mme Pelletier.

Sonder les besoins

L’implantation de la Recyclerie de La Patente se fait dans un processus de collaboration et de consultation des citoyens, indique Mme Pelletier.

Un sondage a présentement lieu par l’entremise du groupe Facebook de La Recyclerie de La Patente. Celui-ci a pour but de récolter des idées et des suggestions, connaître les besoins de la population ainsi que de brosser le portrait des usagers potentiels du nouveau service.

Une séance d’information et de consultation aura également lieu en mode virtuel le mardi 18 mai, à 19h30, toujours dans le but de renseigner les gens sur le projet, mais aussi de recueillir les suggestions des citoyens et citoyennes.

Mélanie Pelletier invite d’ailleurs ces derniers à s’impliquer dans l’aventure: autant des personnes ordinaires que des gens dotés d’expertises précises comme en urbanisme ou en construction.

On vise notamment à embellir et rendre attrayant le lieu qui accueillera le dépôt des matières, ajoute-t-elle.

Coup de pouce

La Patente a bénéficié d’une aide financière de 198 596 $ du programme Action-Climat Québec pour son projet La Recyclerie.

Action-Climat Québec« vise l’émergence de solutions de lutte contre les changements climatiques provenant des communautés et s’appuyant sur l’implication citoyenne, sur l’implication des organisations et sur le renforcement des capacités », indique le Gouvernement du Québec dans une annonce faite le 6 mai.

« Afin d’accroître la mobilisation québécoise à l’égard de la transition vers une société sobre en carbone et résiliente, le gouvernement du Québec octroie 19 487 981 $ à 21 organisations pour la réalisation de huit projets régionaux et locaux et de 15 projets nationaux d’action climatique dans la région de la Capitale-Nationale. Ces projets bénéficient d’une aide financière gouvernementale dans le cadre du programme Action-Climat Québec et rejoignent les objectifs du Plan pour une économie verte 2030 », mentionne le communiqué.

L’argent accordé à La Recyclerie de La Patente fait partie de cette enveloppe.

Au centre-ville de Québec, Accès transports viables, le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur, le Centre Jacques-Cartier, le Conseil régional de l’environnement – région de la Capitale-Nationale et Vivre en ville, entre autres, ont également chacun reçu un coup de pouce dans le cadre d’Action-Climat pour divers projets.

La Patente
Des membres de La Patente dans l’atelier de bois de l’organisme.
Crédit photo: courtoisie

En savoir plus sur...