Le retour d’Alupa Clarke | 16 avril 2021 | Article par Gabriel Côté

Crédit photo: Arnaud Bertrand

Le retour d’Alupa Clarke

Défait lors des dernières élections fédérales, l’ex-député conservateur Alupa Clarke tente un retour en politique. Il espère se faire élire dans la circonscription de Beauport-Limoilou, qu’il a représentée pour un mandat, de 2015 à 2019.

Publicité

Il en a fait l’annonce lors d’un point de presse jeudi matin, en compagnie de Richard Martel, l’un des quelques dix députés conservateurs présentement élus dans la province de Québec.

« Nous sommes extrêmement fiers de pouvoir compter sur la présence d’Alupa dans notre équipe. Avec son dévouement envers sa communauté, son sens de l’engagement et sa connaissance des enjeux de la circonscription, de la ville de Québec et du Canada, il ne fait nul doute qu’il sera à nouveau un excellent député et qu’il agira pour son comté », a déclaré M. Martel.

Alupa Clarke a profité du point de presse pour souligner que le Parti Conservateur est, selon lui, la seule option viable pour Québec. Sans surprise, il a accusé les libéraux de ne pas se soucier de la ville, et le Bloc Québécois d’être incapable d’en défendre les intérêts.

« Les libéraux ne veulent pas, et les bloquistes ne peuvent pas. Le Parti conservateur est le seul qui veut et qui peut représenter les intérêts des gens de Québec », a-t-il fait valoir.

Scénario électoral

Entre les lignes, on a pu comprendre lors du point de presse que les conservateurs préféreraient peut-être que les élections se tiennent le plus tard possible.

« Si par malheur les libéraux déclenchent des élections hâtives plutôt que de s’occuper de l’économie et de la situation sanitaire, nous serons prêts. »

Une lutte à trois entre libéraux, bloquistes et conservateurs est tout à fait envisageable lors des prochaines élections fédérales dans Beauport-Limoilou. Alupa Clarke s’est dit prêt pour la campagne, en soulignant au passage qu’il a commencé à y travailler sérieusement depuis le début du mois d’avril.

« Il se peut fort bien que vous receviez un appel de ma part dans les prochaines semaines », a dit l’ex-député avec un sourire en coin.

Il ne reste aux citoyens de Beauport-Limoilou qu’à s’assurer que leur ligne téléphonique est bien fonctionnelle.