La ruelle des Oiseaux de passage prend son envol | 11 septembre 2021 | Article par Jean Cazes

Dans l’ordre, derrière la coopérative Les Pénates, le comité de la ruelle des Oiseaux de passage : Maïra Beaudry, Marie-Claude Raymond, Daniel Brisson, Véronique Audet et France Lavoie. 9 septembre 2021.

Crédit photo: Jean Cazes

La ruelle des Oiseaux de passage prend son envol

Un 5 à 7 marquait jeudi une nouvelle étape dans la revitalisation et le verdissement des ruelles du Vieux-Limoilou. En forme de « H », la ruelle des Oiseaux de passage, baptisée à cette occasion, se trouve dans le quadrilatère entre la 3e Avenue et la 4e Avenue, la 4e Rue et la 5e Rue.

Publicité

En réponse au premier appel d'un programme d'aide financière de la Ville de Québec en 2018, un comité de ruelle avait déposé un projet. Trois propriétaires riverains avaient obtenu l'adhésion d'une majorité d'autres propriétaires de la ruelle.

Par la suite, le fruit d'un atelier participatif a servi à l'architecte retenu, OPTION aménagement, pour dresser une esquisse préliminaire.

Le souvenir d'un café-théâtre

Les résidents présentent leur projet pour la ruelle des Oiseaux de passage
Présentation du projet de ruelle des Oiseaux de passage
Crédit photo: Jean Cazes

Le nom retenu pour la ruelle est sorti du lot parmi plusieurs propositions, à la suite d'un autre processus de consultation. Sous l'œil et l'oreille attentifs d'une bonne trentaines d'invités jeudi, l'artiste et résidente riveraine Gabrielle Bouthillier a eu l'honneur de le dévoiler. C'est une chanson, intitulée « Ruelle des Oiseaux de passage », qui l'a révélé. La présentatrice du projet, Maïra Beaudry, a enchaîné :

« Certains ne le savent peut-être pas, mais le nom de notre ruelle s’inspire du nom du café-théâtre [alors propriété du gérant d'artistes Pierre Jobin] qui avait pignon sur la 5e Rue au coin de la 4e Avenue, là où était situé une banque. Un beau clin d’œil à l’histoire de notre quartier et de notre petit coin! »

Prochaines étapes

Scène de fête dans la ruelle des Oiseaux de passage
Scène de fête dans la ruelle des Oiseaux de passage
Crédit photo: Jean Cazes

Plusieurs étapes restent à franchir : relevé topographique, appels d’offres pour les plans et devis puis pour la réalisation des travaux, choix de l’architecte paysagiste, de l'entrepreneur... Le comité devra déposer un dossier à la Ville de Québec pour confirmation de la subvention. Il espère voir les prochaines étapes se concrétiser au cours de la prochaine année.

Mais d'abord, comme Maïra l'a souligné dans sa présentation, il doit régler une étape semée d'embûches, soit obtenir l’autorisation auprès de Revenu Québec pour effectuer les travaux  :

« Un volet infrastructure (drainage, excavation, etc.) comporte plusieurs défis, non seulement pour nous comme comité, mais aussi et très certainement pour la Ville, qui négocie avec Revenu Québec, propriétaire temporaire des ruelles et un peu frileux à l’idée d’excaver des ruelles. [...] Tout ceci pour vous dire que, si nous avions opté pour le programme unique de verdissement, la ruelle serait dès maintenant bien « décorée », mais sujette, année après année, aux mêmes problèmes de nids-de-poules et d'eau stagnante. [...] Nous gardons actuellement un vif espoir que la Ville fasse débloquer notre projet auprès de Revenu Québec, et ce, le plus rapidement possible. »

Esquisse préliminaire de la ruelle des Oiseaux de passage
Esquisse préliminaire du projet pour la ruelle des Oiseaux de passage
Crédit photo: Jean Cazes

Au terme de la présentation, les riverains ont pu consulter à loisir, avec les explications de Maïra Beaudry, le plan de la ruelle. Il s'agissait de valider l'intérêt « par immeuble, d’arbres, arbustes, vivaces et possibles murales thématiques ».

Pour la suite des choses, le comité de ruelle attend des nouvelles de la conseillère municipale Suzanne Verreault d’ici quelques jours.

Pour en savoir et en voir davantage sur la mise en valeur des ruelles limouloises, Nature Québec en propose une visite le 18 septembre. Elle prendra son départ dans la ruelle des Mitaines, au 270, 12e Rue.

À lire aussi :